Skip to main content

Quand la bande dessinée fait mémoire du XXe siècle


Professeure agrégée et docteur en histoire contemporaine, Isabelle Delorme a été lauréate d'une bourse Mark Pigott à la BnF en 2016-2017. Elle est responsable pédagogique du certificat pour jeunes réfugiés et enseignante à Sciences Po. Chercheuse associée au Centre d'histoire de Sciences Po (CHSP), elle s'intéresse à la représentation par la bande dessinée d'épisodes de mémoire traumatique et d'événements historiques contemporains.

Quand la bande dessinée fait mémoire du XXe siècle

Références

Isabelle Delorme, Quand la bande dessinée fait mémoire du XXe siècle – Les récits mémoriels historiques en bande dessinée, Les presses du réel, mars 2019, 512 p.



Le récit mémoriel historique en bande dessinée, d'Art Spiegelman à Marjane Satrapi, comme nouvelle forme de représentation de l'histoire, entre mémoire individuelle et mémoire collective.

Maus d'Art Spiegelman. Un choc visuel et narratif, récompensé par un prix Pulitzer spécial en 1992. La représentation zoomorphe de l'histoire des parents de l'auteur, Juifs polonais confrontés au génocide et figurés par des souris, les nazis l'étant par des chats. Maus, une révolution dans la bande dessinée modifiant à jamais le regard porté sur la Shoah.
La sidération passée, un certain nombre d'auteurs, telle Marjane Satrapi dans Persepolis ou Étienne Davodeau dans Les mauvaises gens, se sont engagés à la suite d'Art Spiegelman. Ils ont mis en mots et en images leur mémoire intime ou celle de leurs proches, à l'aune des évènements historiques majeurs du XXe et du XXIe siècle. Témoignant de l'intérêt croissant porté à la mémoire dans les dernières décennies, le récit mémoriel historique en bande dessinée était né.
Le présent ouvrage cherche à mettre en lumière les caractéristiques de ce type d'album, en établissant qu'il s'agit là de récits de mémoire individuelle, représentatifs d'une mémoire collective. L'engagement moral de ne pas trahir la mémoire invoquée conduit les auteurs à mener d'importantes recherches et à restituer, le plus objectivement possible, les faits, personnels et
historiques. La pratique documentaire induit l'inclusion fréquente de photographies et de documents d'archive dans les albums. Critiques, fidèles aux événements et conformes à l'historiographie, les récits mémoriels historiques sont une nouvelle forme de représentation de l'Histoire.

Auteur(s)

Isabelle Delorme

Voir


Informations complémentaires


Publié avec la collaboration de Laurence Bertrand Dorléac (Sciences Po, CHSP) et le concours de la Fondation de France.