Skip to main content

Mathieu Fulla : "Le parti, l'expert et les théories économiques"


Mathieu Fulla : "Le parti, l'expert et les théories économiques"

Références

Fulla Mathieu, « Le parti, l’expert et les théories économiques. Le cas du Parti socialiste d’Épinay (1971-1981) », Politix, 2019/2 (n° 126), p. 85-109. DOI : 10.3917/pox.126.0085. URL : 



L’histoire sociale des idées économiques du Parti socialiste (PS) de sa refondation par François Mitterrand à l’accession de ce dernier à la présidence de la République en 1981 présente un double intérêt méthodologique. Elle permet tout d’abord de mettre en lumière une configuration partisane originale où les idées constituent une ressource de première importance dans le combat politique. Les dirigeants du PS, pour la plupart portés vers la théorie, partagent alors un ethos commun qui les pousse à justifier théoriquement leurs positions politiques. L’approche mobilisée dans cet article contribue également à la réflexion plus large sur la figure de l’expert engagé en milieu partisan. Resserrer la focale sur cet acteur permet de ne pas considérer le parti comme une simple « entreprise politique ». Au cours de cette période, le PS d’Épinay est aussi un récepteur, un producteur et un médiateur d’hétérodoxies économiques comme le néo-marxisme états-unien ou les théories françaises de la Régulation. La multiplication des supports de diffusion des idées partisanes (colloques, livres, brochures de formation, presse partisane, revues de courant, etc.) témoignent ainsi d’un souci des idées que l’on ne retrouve ni au temps de la SFIO de Guy Mollet (1947-1969) ni dans les périodes plus récentes de son histoire.

Auteur(s)

Mathieu Fulla

Voir