Skip to main content

Le modèle noir : De Géricault à Matisse


Le modèle noir : De Géricault à Matisse

Références

Le modèle noir : De Géricault à Matisse, Flammarion, 381 p.



Présentation de l'éditeur
« « Le modèle noir de Géricault à Matisse »; est né d'une collaboration fructueuse de part et d'autre de l'Atlantique. Il nous faut remercier d'emblée Denise Murrell, PhD, chercheuse postdoctorante de la Fondation Ford à la Wallach Art Gallery de New York, pour sa contribution essentielle au projet. C' est à partir de la thèse qu'elle soutint en 2013 à l'université Columbia, Seeing Laure : Race and Modernity from Manet's « Olympia »; to Matisse, Bearden and Beyond, que s'élabora toute notre réflexion et que furent posées les prémices d'un projet à l'ambition inégalée.
Après une première étape à la Wallach Art Gallery, le musée d'Orsay et le Mémorial ACTe poursuivent cette interrogation de l'histoire de la modernité par le prisme du modèle noir. Il nous a paru cependant que le sujet, dans sa version française, appelait une temporalité nouvelle. Le coeur de l'étape française s'articule de la fin du XVIIIe siècle à l'entre-deux-guerres et excède quelque peu la période couverte par les collections du musée d'Orsay (1848-1914), tout en faisant le lien avec l'histoire politique et sociale de la France. De la Révolution française à l'abolition de l'esclavage en 1848, de la révolte de Saint-Domingue en 1791 à l'émergence du concept de négritude, ces presque deux siècles sont le témoin privilégié des tensions, luttes et débats qu'occasionne la naissance de la modernité démocratique, et dont le monde des images s'est chargé, et nourri. Lentement elle voit s'affirmer, en dépit de toutes sortes de réticences et d'obstacles, une iconographie, et même une identité, noires. S'éclairent alors les liens de continuité profonds qui unissent le XIXe siècle au XXe siècle, jusqu'à notre époque contemporaine.»

Laurence des Cars, Jacques Martial.

Auteur(s)

Pap Ndiaye

Voir