Skip to main content

Arts & Sociétés - Lettre du séminaire n° 99 - Paula Barreiro López


Paula Barreiro López est chercheuse du programme Ramón y Cajal au Département d’Histoire de l’Art de l’Université de Barcelone. Elle dirige le projet « Decentralised Modernities: Art, politics and counterculture in the transatlantic axis during the Cold War » (HAR2014-53834-P), et elle enseigne l’histoire de l’art de la seconde moitié du XXe siècle. Ses recherches abordent les échanges artistiques ainsi que les réseaux et politiques culturels en Europe et en Amérique latine pendant la Guerre Froide. Parmi ses dernières publications : Avant-garde and Criticism in Francoist Spain, 2017, Modernidad y vanguardia: rutas de intercambio entre España y Latinoamérica, 2015 (avec Fabiola Martínez) ; Crítica(s) de arte: discrepancias e hibridaciones de la Guerra Fría a la globalización, 2014 (avec Julián Díaz) ; La abstracción geométrica en España, 2009.

Arts & Sociétés - Lettre du séminaire n° 99 - Paula Barreiro López

Références

Paula Barreiro López, "Une guérilla des choses ? Objet, subversion et anti-impérialisme" in Lettre du Séminaire, Arts et Sociétés, n°99, 19 janvier 2018



Paula Barreiro López met en relation les tactiques de guérilla devenues courantes pour attaquer le pouvoir, notamment dans les régions de ce que l'on nommait alors « le Tiers Monde », et les actions des artistes qui voulaient à leur façon contrarier les systèmes en place des deux côtés de l’Atlantique. Comment s’y prenaient-ils, quels objets recyclaient-ils, en quoi étaient-ils liés à la guérilla politique, en quoi peut-on parler d’« objets dissidents » ? Répondant à ces questions, elle repère aussi une constellation de choses dans les luttes anticapitalistes et anticolonialistes qui virent se développer toute une imagerie révolutionnaire mais aussi des masques, des performances, des actions.

Auteur(s)

Laurence Bertrand Dorléac

Voir