Skip to main content

Arts & Sociétés - Chang Ming Peng


Chang Ming Peng est professeure en histoire de l’art contemporain à l’université de Lille. Ses recherches portent sur l’histoire de l’art contemporain occidental (XIXe-XXIe siècles) et la peinture chinoise, l’étude des relations artistiques et l’approche comparée entre art occidental et art extrême-oriental. Elle est l’auteure d’ouvrages et de contributions sur ces questions, tels que Echos: l’art pictural chinois et ses résonances dans la peinture occidentale (2004), En regard: approche comparée de la peinture chinoise et occidentale (2005), Proche-Lointain : approche comparée de l’art chinois et occidental (2008), « La figure humaine dans l’art chinois (XIXe-XXIe siècles) « ou les enjeux d’une rencontre avec l’art occidental », dans L’art chinois contemporain (2018), « Transferts et interactions culturels entre la Chine et l’Occident : la question de l’apprentissage et de la création artistiques (XVIIIe-XXe siècle) », dans Figures, modèles et enjeux de la transmission des savoirs, actes du 143e congrès du CTHS sur le thème de « La transmission des savoirs » (2019).

Arts & Sociétés - Chang Ming Peng

Références

Chang Ming Peng, "'Nature morte, nature vive : peindre l'éphémère des êtres et des choses en Occident et en Extrême-Orient", Arts & Sociétés, n°112, 20 sept. 2019"



Chang Ming Peng procède à une approche comparée entre art occidental et art extrême-oriental. À ce titre, elle nous propose de réfléchir au statut de « la nature morte » et des « choses » dans l’un et l’autre monde. À travers quelques exemples frappants, elle bâtit des ponts en montrant les limites d’une assimilation hâtive entre les différents univers où chaque culture est spécifique. Restent les artistes et les formes qui dialoguent par-delà l’histoire et nos scrupules.

Laurence Bertrand Dorléac

Auteur(s)

Laurence Bertrand Dorléac

Voir