Skip to main content

1917, un moment révolutionnaire par Sophie Coeuré et Sabine Dullin


1917, un moment révolutionnaire par Sophie Coeuré et Sabine Dullin

Références

Cœuré, Sophie, et Sabine Dullin. « 1917, un moment révolutionnaire », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, vol. 135, no. 3, 2017, pp. 2-17.

1917, un moment révolutionnaire

"L’événement 1917 paraît lointain, d’autant que l’idée de révolution sociale radicale a perdu, au fil des tragédies et des échecs du siècle passé, de son pouvoir enchanteur. Cet article montre d’abord, en s’appuyant sur les moments de commémoration, comment s’élaborent un récit et un contre-récit de la révolution qui, tout en évoluant avec le stalinisme puis la guerre froide, restent marqués par la primauté d’Octobre et le postulat de la table rase. Il évoque ensuite la redécouverte dans toute sa diversité et ses possibles d’un moment révolutionnaire 1917, que ce récit polarisé avait occulté. Se fondant sur des sources souvent décentrées, les historiens construisent des temporalités et des interprétations nouvelles en interaction avec celles de la guerre, de l’Empire et de l’émancipation nationale et coloniale. Commémorer 1917 cent ans après revient à redonner vie à une année de bouleversement social et politique d’une ampleur sans précédent."

Auteur(s)

Sabine Dullin

Voir


Informations complémentaires


Article disponible en ligne > http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2017-3-page-2.htm

Sophie Cœuré est professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris-VII, membre du laboratoire de recherche Identités, cultures, territoires (ICT) et membre associée au Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC). Ses domaines de recherche et d’enseignement sont l’histoire contemporaine diplomatique, culturelle et politique de la Russie et de l’Occident, l’histoire du communisme dans un monde globalisé, la diplomatie culturelle, la mythologie soviétique en Occident, l’histoire des spoliations culturelles, l’histoire politique comparée des archives. Elle est notamment l’auteure de La Grande Lueur à l’Est : les Français et l’Union soviétique (Éd. du Seuil, 1999, CNRS éditions, 2017) et de Pierre Pascal : la Russie entre christianisme et communisme (Noir sur Blanc, 2014). Elle est commissaire avec Carole Ajam, Alain Blum et Sabine Dullin de l’exposition « Et 1917 devient révolution » (du 18 octobre 2017 au 18 février 2018, à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine) et a codirigé l’ouvrage Et 1917 devient révolution (Éd. du Seuil, 2017).

Sabine Dullin est professeure des Universités à Sciences Po et chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP). Historienne de la Russie et de l’Europe orientale au 20e siècle, elle est spécialiste d’histoire politique et d’histoire internationale. Après avoir travaillé sur les diplomates, sur les territoires et sur les frontières, ses recherches actuelles portent sur une histoire décentrée de l’URSS qui tienne compte des Républiques autres que la Russie et des relations avec les pays limitrophes (années 1950-1990). Outre une Histoire de l’URSS (La Découverte) plusieurs fois rééditée, elle a notamment publié La Frontière épaisse : aux origines des politiques soviétiques (Éditions de l’EHESS, 2014), et avec Brigitte Studer, « Communisme transnational », Monde(s) : histoire, espaces, relations (10, 2016). Commissaire avec Carole Ajam, Alain Blum et Sophie Cœuré de l’exposition « Et 1917 devient révolution » (du 18 octobre 2017 au 18 février 2018, à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine), elle a codirigé l’ouvrage Et 1917 devient révolution (Éd. du Seuil, 2017).