La Déclaration universelle des droits de l'homme, plus que jamais