Temps et espaces imbriqués : l'épaisseur des frontières