Skip to main content

L'activité scientifique

Terrorisme et radicalités


Phénomène original, qui, depuis le XIXe siècle, s’impose progressivement dans la vie des sociétés comme des Etats, le terrorisme est un objet historique au confluent de plusieurs interrogations : histoire politique, sociale, culturelle, relations internationales ? Selon la définition que l’on donne du phénomène, le terrorisme, comme objet de recherche, prête à débat. Un objet qui suppose donc , dans une approche historienne, d’éclairer la variété des contextes tout en isolant les invariants d’une pratique qui oscille entre petite guerre et rhétorique armée. Crime contre l’Etat, et crime d’Etat, le terrorisme est, enfin, un reflet, obscur, de l’affirmation de l’Etat dans l’aire occidentale. L’usage politique de la violence, la manière dont elle se réfracte dans la société comme dans les individus, les discours qui la légitiment et les politiques qui entendent la prévenir ou la combattre, les modes enfin de sortie du terrorisme, sont autant de questions à envisager.