Skip to main content

L'activité scientifique

Projet de recherche / « Helpers » et lyncheurs dans l'Europe allemande, 1940-1945


Projet financé par la Direction scientifique de Sciences Po (2012-2014).
Axe DIM (Données, Infrastructures, Méthodes

Objectif :
Construction de trois bases de données et des cartes afférentes de la France et de l’Europe continentale allemande (1940-1945)

L’objet d’étude est le comportement spontané de la population civile face à un événement imprévu qui s’est répété des dizaines de milliers de fois : la chute d’un aviateur au sol. L’étude se concentre sur les civils et s’interrompt à partir du moment où l’aviateur est arrêté par les forces armées ou de police. Il s’agit d’appréhender la population hors de tout « univers organisationnel » susceptible d’orienter son comportement selon les injonctions politiques ou sociales en vigueur.

Les comportements observables sont vivement contrastés selon les lieux. Pour simplifier : accueil réconfortant des aviateurs allemands par les Anglais; accueil clandestin et aide à l’évasion des aviateurs alliés dans les pays occupés ; lynchages des aviateurs alliés en Allemagne à partir de 1943.

L’analyse recourra aux méthodes de la sociologie comparée et s’appuiera aussi sur les travaux de psychologie sociale se situant dans le courant initié par Leon Festinger (théorie de la dissonance, théorie de l’engagement). Ces travaux  montrent  que les « attitudes » déclarées sont  rarement « consistantes » avec les comportements et que diverses techniques créant une forme « d’univers organisationnel » permettent d’obtenir une « soumission librement consentie » (Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois).