Skip to main content

L'activité scientifique

2bis. Groupe de recherche | Corpus Justice


Créé en 2001, « Corpus Justice » est co-animé depuis 2006 par Hélène Bellanger et Marc Renneville. Il s’articule désormais au site web Criminocorpus, le portail sur l’histoire des crimes et des peines. Ce partenariat réaffirme l’importance qu’accorde le groupe à la mise à disposition des chercheurs et du public des sources et des analyses issues des recherches en sciences sociales sur la justice pénale contemporaine.

Objectifs

La Justice est aujourd’hui au centre des questions sur l'adéquation de nos institutions à la société démocratique contemporaine, et les pratiques professionnelles des magistrats, des directeurs d'établissement pénitentiaire ou des experts cristallisent des enjeux politiques fortement médiatisés.

Or depuis 1945, le profond renouvellement des corps chargés de la sanction, la multiplication des règles de droit, l'intervention de nouveaux acteurs (victimes, médias, associations, syndicats, institutions européennes) tracent une nouvelle frontière entre justice, société et politique. De plus, la salle d’audience a été bien souvent la première enceinte institutionnelle au sein de laquelle des causes inédites ont fait irruption sur la scène publique, l'application des normes a été confrontée à l'évolution des comportements et des valeurs.

Le postulat du groupe de recherche est que la compréhension de la justice contemporaine passe d’abord par une meilleure connaissance de son histoire. L’analyse du contexte juridique et institutionnel ne suffit toutefois pas à rendre compte de la complexité de l'exercice de la justice ; car c'est à l'échelle des pratiques concrètes que s'articulent enjeux collectifs et individuels.

Or, la rareté des témoignages, la force des stéréotypes ("la prison 4 étoiles", "le juge d'instruction, homme le plus puissant de France"), voire la stigmatisation de certains acteurs, ajoutée à la méconnaissance généralisée du système judiciaire et pénitentiaire perpétuent une représentation figée de la justice pénale. La mise en œuvre des principales réformes depuis 1945, le travail réalisé par des générations de magistrats à l'instruction, en audience correctionnelle ou aux Assises, l'entrée des premiers juges de l'application des peines en détention, l'arrivée des nouvelles générations de l'ENM au sein des juridictions, les conséquences de Mai 1968 sur les acteurs judiciaires, la place croissante de l'expertise et de la criminologie, la médiatisation et le processus victimaire ou l'évolution de la question pénitentiaire, sont quelques-unes des thématiques que nous privilégierons.

Pour saisir ces processus complexes, notre groupe entend rassembler et analyser un corpus de sources diversifiées (écrites, orales, audiovisuelles). Grâce à des programmes pluridisciplinaires et des collectes de témoignages auprès des praticiens, en activité et retraités, la recherche portera sur plusieurs générations, et sur l'ensemble du processus pénal : avant, pendant et après le jugement. Car, c’est à l’intérieur des cabinets, des tribunaux et des établissements pénitentiaires que l'on peut essayer d'entrevoir "la fabrique" du diagnostic, du jugement, de la décision judiciaire et de la peine.

 

ANR 2009-2014

Le programme de recherche collectif "Sciences, savoirs et politique de l’exécution des peines en France. 1911-2011" (acronyme : SCIENCEPEINE) vise à saisir et analyser les principales transformations du champ des sciences et des savoirs de l’exécution des peines en France au 20e siècle dans une perspective historique par la constitution d’une équipe rassemblant historiens, démographes, archivistes-documentalistes et informaticiens. Il est financé par l’Agence nationale de la recherche (Projet n° ANR-09-SSOC-029)

Ce projet repose sur un partenariat entre le Centre A. Koyré, le CESDIP, le Centre d’histoire de Sciences Po, le GRhis de l’Université de Rouen, l’association Phanie. Centre d’ethnologie et de l’image et le Ministère de la Justice (département des archives, bureau des études statistiques de la Direction de l’administration pénitentiaire).

Notre programme s’appuie sur une production critique des chiffres de l’exécution des peines à partir de la base DAVIDO et des séries statistiques pénitentiaires (18. Il privilégie quatre axes thématiques :

  • la justice des mineurs et sa mise en application à l’échelle régionale de la Haute-Normandie,
  • la lutte contre la récidive en prenant l’exemple précis des relégués (1885-1970) et de la mise en œuvre des réformes pénitentiaires du 20e siècle,
  • la place de la psychiatrie dans le processus d’individualisation de la sanction pénale (responsabilité pénale et dangerosité),
  • les évolutions de l’espace punitif (architecture, patrimoine et construction).

SCIENCEPEINE contribuera à combler une lacune historiographique paradoxale en prenant en compte la nature politique et complexe de son objet. Cette préoccupation se manifeste par l’exigence d’une approche pluridisciplinaire (historique, démographique, ethnologique) et d’une restitution plurielle et originale de ses résultats. L’équipe éditera à cette fin une partie de ses sources et l’intégralité des résultats des travaux sur le site Criminocorpus.

SCIENCEPEINE vise ainsi trois objectifs : 
 1. Constituer une nouvelle équipe pour mettre au jour les lignes de force de l’évolution des sciences et des savoirs de l’exécution des peines en France de 1911 à nos jours 
 2. Faciliter les recherches futures dans ce domaine en mettant à disposition de la communauté des chercheurs et des praticiens des analyses, des outils de recherche et des corpus de sources numérisées. 
 3. Produire une restitution à la fois scientifique et publique, par la tenue d’un séminaire, de deux journées d’études, d’un colloque final, la publication en ligne de sources et d’articles, et la réalisation d’un espace web dédié à l’exploration multimédia d’un lieu de peine.

Projet porté par : Marc Renneville

L’équipe : Jean Arlaud, Bruno Aubusson de Cavarlay, Hélène Bellanger, Abdelmalik Benaouda, Christian Carlier, Christine Dole - Louveau de la Guigneraye, Véronique Fau-Vincenti, Louis Faivre d’Arcier, Annie Kensey, Annie Mercier, Marc Renneville, Jean-Lucien Sanchez, Sophie Victorien, Jean-Claude Vimont, Jean-Jacques Yvorel

Programme 2012-2013

25/10/2012 - 14:30 Séminaires
Séminaire fermé au public. Jeudi 25 octobre 2012, de 14h30 à 17h30 au Centre d'histoire de Sciences Po (56 rue Jacob 75006 Paris, Salle du Traité 1er étage)
06/12/2012 - 10:00 Séminaires
Séminaire fermé au public. Jeudi 6 décembre 2012, de 10h00 à 17h00 au Centre d'histoire de Sciences Po (56 rue Jacob 75006 Paris, Salle du Traité 1er...

Programme 2011-2012

15/03/2012 - 14:30 Séminaires
12/04/2012 - 17:30 Journée d’étude
Table ronde organisée par Criminocorpus à 
l’occasion 
de 
la 
mise 
en
 ligne

 d’une 
nouvelle 
base
 de 
données

 sur 
la 
Justice 
des 
mineurs. 
L'ordonnance...
24/05/2012 - 09:00 Séminaires
Journée d'étude

Programme 2010-2011

10/02/2011 - 14:00 Séminaires
La psychiatrie en réformes : la psychothérapie institutionnelle et la sectorisation
17/03/2011 - 14:00 Séminaires
Intervenants : Evry Archer (psychiatre, ancien responsable du SMPR de Loos) Hélène Bellanger (chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po)