Skip to main content

Mayer, Emile

Mayer, Emile

Fonds papier

Émile Mayer est un militaire français, né à Nancy le 8 mai 1851. Il participe en tant qu’engagé volontaire à la guerre de 1870 puis intègre l’École Polytechnique en 1871. Il débute ensuite une carrière militaire comme sous-lieutenant en 1874, puis capitaine en 1879. Exclu de l’armée en 1899 à la suite de sa prise de position dreyfusarde, il est réintégré en 1900.
En 1902, il annonce la forme passive de la prochaine guerre dans un article de la Revue militaire suisse, « Quelques idées françaises sur la guerre de l'avenir ». Cet article est publié à nouveau par Le Temps, durant la Première Guerre mondiale, en 1915, alors qu’Émile Mayer commande l’artillerie de la zone ouest de Paris. Il sert dans la 81e division d'infanterie territoriale. Il est mis à la retraite en 1916 à cause d’une lettre adressée à son ami Lucien Nachin, dans laquelle il dit admirer l’armée allemande.
Amateur de littérature, il écrit sur la politique, l’armée et la grammaire ainsi que des articles pour différents journaux (La Griffe, L’Opinion, La Lumière, etc.). Émile Mayer finit sa carrière comme lieutenant-colonel. Il tient salon, boulevard Beauséjour (Paris XVIe), chez sa fille Cécile et son gendre Paul Grunebaum-Ballin, proche collaborateur d’Aristide Briand. Ce salon est fréquenté notamment par Roger Martin du Gard, Paul Reynaud ou encore Charles de Gaulle dès 1932.
Émile Mayer a publié certains de ces écrits sous couvert de différents pseudonymes : commandant Émile Manceau, Abel Veuglaire, Anna Déborah d’Alsheim, Colonel Héricourt d’Adam, Milès. Il décède le 28 novembre 1938 à Paris.
 

Sélections de liens

Archives d’histoire contemporaine (AHC) :
PGB Fonds Paul et Cécile Grunebaum-Ballin.
 

Contenu du fonds

EMA 1  Biographie
EMA 2 Carrière
EMA 3-20 Écrivain
EMA 21-34 Correspondance passive et active