Skip to main content

Mayer, Emile

Mayer, Emile

Fonds papier

Biographie :
Militaire français à Nancy le 8 mai 1851, mort le 28 novembre 1938. Participe en tant qu’engagé volontaire à la guerre de 1870 puis intègre l’école de Polytechnique. Il débute une carrière militaire en tant que sous lieutenant en 1874. Exclu de l’armée en 1899 à la suite de sa prise de position dreyfusarde il est réintégré en 1900. En 1902, il prédit la forme passive de la prochaine la guerre dans un article de la Revue militaire suisse. Il est mis à la retraite en 1916 à cause d’une lettre à son ami Lucien Nachin il disait admirer l’armée allemande. Il est lié à Joffre et Foch (tous deux polytechniciens, Foch étant de la même promotion qu’Emile Mayer), et conseiller militaire de Jaurès. Amateur de littérature, il écrit sur la politique, l’armée et la grammaire ainsi que des articles pour différents journaux militaires ou quotidiens sous couvert de plusieurs pseudonymes. Emile Mayer finit sa carrière comme lieutenant colonel. Agnostique et républicain, il prend part aux débats contemporains.
Sa fille Cécile épouse Paul Grunebaum Ballin et tient salon boulevard Beauséjour où son père reçoit ses amis jusqu’à sa mort. Salon que fréquentait Roger Martin du Gard, Paul Reynaud ou encore Charles de Gaulle dès 1931.

Pseudonymes d’Emile Mayer :
Commandant Emile Manceau, Abel Veuglaire, Anna Déborah d’Alsheim, Colonel Héricourt d’Adam, Milès, « un officier supérieur » ( en retraite).