Skip to main content

Audoin, Pierre

Audoin, Pierre

Fonds papier

Le "Plan Calcul" a été décidé par le gouvernement français en juillet 1966 pour faciliter le passage de l'économie française à l'ère de l'informatique et pour promouvoir une industrie française de l'informatique. Ce nouveau Plan, confié au Délégué de l'Informatique sous la tutelle du ministère du Développement industriel et scientifique, est un nouveau type d'intervention qui associe les efforts de l'Etat et ceux de l'industrie privée, autour de "conventions". L'objectif est de permettre à l'industrie française de développer des produits originaux et compétitifs tant dans le domaine des matériels (calculateurs, périphériques, composants électroniques) que dans celui des programmes (navigation aérienne). Parallèlement, il s'est agi de promouvoir et de diffuser l'utilisation de l'informatique dans les administrations et organismes publics.

Pierre Audoin, titulaire de deux DES d'économie politique et de sciences économiques de la faculté de Paris et diplômé de l'IEP de Paris (section Service Public), a été l'une des chevilles ouvrières de ce Plan. Chargé de mission au Commissariat général du Plan et secrétaire général de la Commission permanente de l'électronique du Plan de 1964 à 1967, il en est le secrétaire général et le délégué-adjoint à l'informatique du Plan de 1967 à 1974.

Pierre Audoin conçoit et met au point les principaux éléments de la stratégie du Plan Calcul et participe aux côtés de François Xavier Ortoli, Commissaire général du Plan, à la rédaction du rapport adopté le 16 juillet 1966 par le général de Gaulle qui décide du lancement du Plan Calcul. Il négocie avec les grands groupes industriels et bancaires et le ministre des Finances les structures, les objectifs et les moyens de financement de la première étape quinquennale du Plan Calcul. Il met également en place les structures d'une politique informatique au sein de l'administration française et initie la mise en oeuvre des schémas-directeurs informatiques.

Il remplit également les fonctions de Conseiller économique du Centre de prospective et d'évaluation du Ministère des Armées.

Il a été rapporteur pour la France de groupes de travail sur l'informatique auprès de l'OCDE et de la CEE.

Contenu du fonds

  • AUD 1: Antécédents et projets parallèles
  • AUD 2:   Rapport Ortoli (avril 1966)
  • AUD 3:   Le Plan Calcul : dossiers originaux, bilan, articles, presse, diapositives
  • AUD 4:  COPEP (Commission permanente de l'électronique du Plan). Comité VIe Plan
  • AUD 5:  COPEP (Commission permanente de l'électronique du Plan). VIe Plan. Différents groupes de travail (1968-1969)
  • AUD 6:   Etudes. BIPE (Bureau d'information et de prospective économique). COPEP (Commission permanente de l'électronique du Plan). DGRST (Délégation générale à la recherche scientifique et technique) (1964-1969)
  • AUD 7:  Etudes. BIPE (Bureau d'information et de prospective économique). COPEP (1969-1970)
  • AUD 8:   Plan Calcul et industriels, plans étrangers et français
  • AUD 9:   Plan Calcul et administration
  • AUD 10:  Plan Calcul et administration
  • AUD 11: Délégation à l'informatique (1968-1974). Budget (1972-1975)
  • AUD 12:  Plan software SSCI (Social Sciences Citation Index)
  • AUD 13:  Bull et General Electric (1964-1969)
  • AUD 14:  Bull. Honeywell / General Electric (1970-1974). Bull années (1990)
  • AUD 15:  Renouvellement convention CII (1971)
  • AUD 16:   Plan Calcul 2 (1972-1973)
  • AUD 17:  Unidata (1974) (Tentative d'unification européenne dans la production informatique)
  • AUD 18:  Unidata (1975)
  • AUD 19:  Informatique. Europe. International. "L'électronique européenne" (1993)
  • AUD 20:  Plan Calcul. La fin
  • AUD 21:  Plan Calcul. La fin
  • AUD 22: Plan Calcul. Bilan et suites
  • AUD 23:  Rapport Nora-Minc (1978). Plan "Informatisation de la société" (1979)
  • AUD 24:  Colloques et rapports