Skip to main content

L'agenda

12
Fév.
2015

Politiques du multiculturalisme le débat français | Le citoyen multiculturel a-t-il un avenir ?

Rencontres

Présentation


Première conférence du cycle "Politiques du multiculturalisme. Le débat français" de l'APAHS

Le citoyen multiculturel a-t-il un avenir ?

Il est devenu presque banal de souligner que l’accroissement des vitesses de circulation de l’information, des biens et des hommes a contribué à redessiner les contours des identités individuelles. Aujourd’hui, les références culturelles rapportées sont nombreuses et semblent parfois entrer en contradiction avec le modèle type du citoyen français : laïcité, universalisme, foi en la démocratie représentative paraissent mis à mal par l’éclatement des repères.

Pourtant, le citoyen républicain modèle n’a peut-être jamais existé ; laïcité, universalisme et esprit démocratique, ces piliers de la culture citoyenne française, ont-ils toujours été respectés ? Par exemple, dans les contextes impérial et postcolonial qu’a connus la France, la citoyenneté pouvait-elle suivre un modèle culturel unique et homogène ? La question est d’autant plus urgente, que d’autres régimes démocratiques fonctionnent avec d’autres modèles de citoyenneté ; parfois même avec des modèles pluriels, à la faveur du développement de la notion de multiculturalisme.

Pourtant, dans les années 2000 et 2010, alors même que l’offre des valeurs s’élargit à l’échelle du monde, l’idéal de « citoyenneté multiculturelle » est mis en difficulté. Cela est vrai dans les pays généralement associés à la notion de multiculturalisme, ainsi qu’en France. Les rapports sur l’intégration commandés par Matignon, qui proposaient en particulier que la France « assume sa dimension ‘arabo-orientale’ », provoquèrent une levée de boucliers menant à leur abandon. Peut-être fallait-il craindre qu’ils encouragent les « communautarismes » ; que cela soit incompatible avec le statut de citoyen intrinsèquement associé au cadre national ; qu’une république multiculturelle devienne inévitablement un régime de factions – divisé suivant des contours confessionnels et ethniquesplutôt qu’un projet collectif.

 

Responsable(s)


APAHS | l'Histoire à Sciences Po (http://apahsasso.wix.com/apahs)

en collaboration avec :

  • Le Centre d'histoire de Sciences Po
  • Le Comité d'histoire du ministère de la Culture et de la Communication
  • La Commission nationale française pour l'Unesco
  • La Délégation générale à la langue française et aux langues de France
  • L'Institut des cultures d'Islam
  • L'Université Paris III - Sorbonne nouvelle

Participant(s)


  • Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po
  • Pap Ndiaye, Historien
  • Patrick Savidan, Philosophe
  • Dominique Schnapper, Sociologue

Lien(s) et bibliographie


> sur le site de l'APAHS
> vers la présentation du cycle