Skip to main content

L'agenda

22
Mai.
2006

Paume et tennis en France, de Margot la Hennuyère à Yannick Noah

Colloques

Dates


22 Mai.   |   23 Mai.

Présentation


Lundi 22 mai, matinée

 

- Allocutions (9h-9h30) :
M. Christian Bîmes, président de la Fédération Française de Tennis
M. Jean-François Sirinelli, directeur du Centre d’histoire de Sciences Po

- Introduction de Paul Dietschy (MCF Université de Besançon, Centre d’histoire de Sciences Po) : «Histoire du tennis en France: enjeux d’un premier colloque».

- Conférence inaugurale (9h45-10h30): Heiner Gillmeister (professeur de linguistique à l’Université de Bonn): «L’histoire culturelle du jeu de paume en Europe, quelques nouvelles»

Séance n°1 (10h30-12h30):
La paume, roi des jeux et jeu des rois: la courte paume de la splendeur au déclin (XVe-XVIIIe siècles)

Présidence de séance : Heiner Gillmeister (professeur à l’Université de Bonn)

  • Jean-Michel Mehl (professeur d’histoire médiévale à l’Université Marc Bloch de Strasbourg): «Qu’est-ce qu’un bon joueur de paume à la fin du Moyen-Âge et à la Renaissance?».
  • Serge Vaucelle (Université d’Orléans): «La paume et les armes, "cousins germains" aux destinées pédagogiques divergentes XVeXVIIe siècles».
  • Valérie Piétri (MCF en histoire moderne à l’Université de Nice-Sophia Antipolis): «Le jeu de paume en Provence (XVIe-XVIIIIe siècle)».
  • Elisabeth Belmas (professeur d’histoire moderne à l’Université de Paris XIII): «Grandeur et décadence de la courte paume en France (XVIe-XVIIe siècles)».
  • Lionel Crognier (PRAG, UFR Staps Dijon, Université de Bourgogne): «Le jeu de paume, lieu de mémoire de la langue française».
     

Après-midi
 

Séance n°2 (14h30-16h30): Le chassé-croisé de la Belle Epoque: des jeux traditionnels au sport moderne
Présidence de séance: Georges Vigarello (professeur à l’Université Paris V)

  • Stéphane Méry (Université de Paris V): « Le terrain du major Wingfield: modélisation et évolution du jeu (1874-1883)».
  • Jean-Michel Peter (Université de Paris V): «Le tennis balnéaire de Dunkerque à Biarritz à la Belle Epoque: gestes, émotions, sociabilité».
  • Yvan Gastaut (MCF, Université de Nice) et Stéphane Mourlane (Université de Nice): «Le tennis sur la Côte d’Azur à la fin du XIXe siècle».
  • Paul Dietschy (MCF, Université de Besançon et Centre d’histoire de Sciences Po) et Angel Sulleiro (étudiant Master 2 recherche en histoire du sport, Université de Franche comté): «L’apprentissage du tennis (1890-1940)».


Séance n°3 (à partir de 17h) : Le Patrimoine de Roland-Garros
Présidence de séance: Françoise Bosman (conservateur général, directrice du Centre des archives du monde du travail de Roubaix)

  • Jean-Christophe Piffaut (ancien directeur du Tenniseum): «Le Tenniseum: genèse et défis».
  • Isabelle Aimone (Tenniseum): «Le fonds muséographique du Tenniseum».
  • Michaël Guittard (Tenniseum): «L'histoire du stade de Roland-Garros».
  • Claude et Didier Girardet (architectes): «Etre architecte à Roland-Garros».
  • Visite guidée du site de Roland-Garros.


 

Mardi 23 mai, matinée

 

Séance n°4 (9h-10h30) : La nationalisation du tennis dans l’entre-deux-guerres
Présidence de séance: Michel Dreyfus (directeur de recherches au CNRS, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne)

  • Bernard Prêtet (Université de Paris X Nanterre): «Le tennis parmi d’autres sports au Stade Français dans l’entre deux-guerres».
  • Xavier Breuil (ATER, Université d’Orléans et Université de Metz): «Le tennis au Cercle athlétique de la Société Générale durant l’entre deux-guerres».
  • Yann Le Faou (Université de Lyon I): «Les mousquetaires, ambassadeurs de la France».
  • David Gautier (Université de Paris I): «Tennis et politique: l’exemple de Jean Borotra».

Séance n°5 (11h-12h30): Table ronde autour du tennis féminin
Présidence de séance: Christine Bard (professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Angers, membre junior de l’Institut Universitaire de France)

  • Françoise Taliano-des-Garets (MCF en histoire contemporaine, IEP de Bordeaux): «Tennis féminin et émancipation de la femme de Suzanne Lenglen à Amélie Mauresmo».
  • Séverine Georges (Université de Paris I): «Simonne Mathieu, gloire oubliée du tennis des années 1930».
  • Témoignages d'anciennes championnes et de joueuses professionnelles (Françoise Durr, Sarah Pitkowski et Anne-Gaëlle Sidot).

Après-midi

Séance n° 6: Le tennis contemporain (14h30-16h)
Présidence de séance: Pap N’Diaye (MCF en histoire contemporaine, École des Hautes études en sciences sociales)

  • Philippe Bergues (Université Paris 8 Vincennes-St Denis, IFG): «Tennis français et tennis mondial depuis les années 1960».
  • Emmanuel Bayle (MCF, Université de Lyon1): «La stratégie de développement de la FFT sous la présidence de Philippe Chatrier: un "modèle stratégique" ?», avec le témoignage de Pierre Darmon.
  • Anne-Marie Waser (MCF, Université de Rouen): «Crise et massification du tennis: années 1970-1980».
  • Sylvain Villaret (MCF, Université du Maine) et Philippe Tétart (Université du Maine, chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po): «Yannick Noah au miroir des médias».
  • Claude Boli (ATER, Université d’Evry): «Les sportifs noirs en France de Roger Bambuck à Yannick Noah».

Conclusions de Patrick Clastres (Centre d’histoire de Sciences Po): «De la paume au tennis : un premier bilan».

- Conférence de clôture (16h45-17h30): Georges Vigarello (professeur à l’Université Paris V, directeur de recherches à l’EHESS, membre senior de l’Institut Universitaire de France): «L’esthétique du corps, du jeu de paume au tennis".

Responsable(s)



Comité d’organisation :

  • Dominique Baud, Directeur, en charge de la coordination de la Direction de Roland Garros,
  • Brigitte Germon Blanc, chargée de mission, Roland Garros,
  • Lionel Dubois, responsable du département «Terre de Roland Garros»,
  • Jean-François Sirinelli, directeur du Centre d’histoire de Sciences Po,
  • Gabrielle Costa de Beauregard, secrétaire générale du Centre d’histoire de Sciences Po,
  • Patrick Clastres, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po,
  • Paul Dietschy, maître de conférences à l’Université de Franche-Comté, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po.

Comité scientifique :

  • Isabelle Aimone, Tenniseum/FFT,
  • Elisabeth Belmas, professeur d’histoire moderne à l’Université de Paris XIII,
  • Janine Borotra, «Association des amis du Tenniseum»,
  • Françoise Bosman, conservateur général, directrice du Centre des Archives du monde du travail de Roubaix,
  • Pascal Brioist, maître de conférences d’histoire moderne à l’Université de Tours, Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance,
  • Patrick Clastres, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po,
  • Gilles Destremau, «Association des amis du Tenniseum»,
  • Paul Dietschy, maître de conférences à l’Université de Franche-Comté, chercheur au Centre d’histoire de Sciences Po,
  • Michel Dreyfus, directeur de recherches CNRS, Paris I,
  • Heiner Gillmeister, professeur à l’Université de Bonn,
  • Jean-Michel Mehl, professeur d’histoire médiévale, Université Marc Bloch Strasbourg,
  • Jean-Christophe Piffaut, ancien directeur du Tenniseum,
  • Françoise Taliano-des-Garets, maître de conférences d’histoire contemporaine à l’IEP de Bordeaux,
  • Georges Vigarello, professeur de sciences de l’éducation à l’Université Paris V, directeur d’études à l’EHESS.

Colloque co-organisé par la Fédération Française de Tennis, le Centre d'histoire de Sciences Po, avec le soutien du Centre des archives du monde du travail de Roubaix

Participant(s)


  • Christian Bîmes
  • Jean-François Sirinelli
  • Paul Dietschy
  • Heiner Gillmeister
  • Jean-Michel Mehl
  • Serge Vaucelle
  • Valérie Piétri
  • Elisabeth Belmas
  • Lionel Crognier
  • Stéphane Méry
  • Jean-Michel Peter
  • Yvan Gastaut
  • Jean-Christophe Piffaut
  • Isabelle Aimone
  • Michaël Guittard
  • Claude et Didier Girardet
  • Bernard Prêtet
  • Xavier Breuil
  • Yann Le Faou
  • David Gautier
  • Françoise Taliano-des-Garets
  • Séverine Georges
  • Philippe Bergues
  • Emmanuel Bayle
  • Anne-Marie Waser
  • Sylvain Villaret
  • Claude Boli
  • Patrick Clastres
  • Georges Vigarello