Skip to main content

L'agenda

11
Déc.
2014

Du local au global | séance 4

Séminaires

Présentation


Conflits et perspectives globales: la gestion des tensions et leurs représentations

Les années 1890 sont marquées par une conjoncture de crise latente touchant la majeure partie du monde industrialisé de l'époque, en particulier la France et les Etats-Unis. Il en résulte tout un ensemble de conflits sociaux dont le moteur s'avère être une classe ouvrière en pleine expansion. Le bouleversement des sociétés résulte du processus d'industrialisation et d'urbanisation des sociétés. Ce phénomène se conjugue à leur démocratisation croissante, entraînant l'apparition de nouveaux acteurs qu'il devient nécessaire d'intégrer dans la gestion des enjeux majeurs de la période. Cette intégration ne s'effectue pas sans reconfigurations sociales auxquelles certaines forces politiques cherchent à résister. Les conservateurs sont au cœur de cette logique de résistance qui se cristallise lors de conflits sociaux, tant par leur action que par la lecture qu'ils font de ces évènements. La grève de Carmaux en France (1892) et la Pullman Strike aux Etats-Unis (1894) apparaissent comme des crises à dimension locale et dont l'ampleur croissante finit par atteindre l'ensemble de l'espace national. Les forces politiques conservatrices des deux pays sont alors amenées à prendre position sur des conflits emblématiques de changements qui surviennent à une échelle transnationale.

 

 

Responsable(s)


Gerd Rainer HORN

Participant(s)


Xu Chong
“Protection réciproque ou rivalité des empires ? La défense de la Concession française de Shanghai au moment de la Rébellion des Boxeurs, 1900-1903”

Charles Lenoir
“De Carmaux à Chicago: le rapport des conservateurs aux conflits sociaux, le cas de la grève de Carmaux et de la Pullman Strike (1892-1895)”

Lien(s) et bibliographie


Vers la présentation du séminaire de domaine "Du local au global"