Skip to main content

L'agenda

21
Oct.
2015

Arts et Sociétés - séance 2

Séminaires

Présentation


Pour une prise en considération des relations entre le monde immatériel et matériel : quand les objets et les vivants entrent en résonance au XVIIIe siècle.

D'un Paris peuplé d'hommes et de femmes, encombrant rues, jardins, bords du fleuve et promenades, nous avons à présent pleine conscience d’avoir pu travailler sur les relations interhumaines, sociales et politiques. Devient nécessaire, maintenant, dans notre univers saturé d'objets de se préoccuper du monde non humain, qui constitue l'homme, le paysage, et trace avec lui un compagnonnage complexe et étonnant, fait de relations interactives. Autant l'homme fabrique l'objet ; autant il est transformé par lui. L'objet change l’âme, les relations sociales et l'activité humaine.

Cette intervention voudrait mettre à notre connaissance l'histoire d'allers-retours entre objets inanimés, femme, homme, (animaux) et événements. Pourquoi ne pas avancer que le « non-humain » peut parfois être traité comme une genèse de faits sociaux ?

 

Responsable(s)


Laurence Bertrand Dorléac

Participant(s)


Arlette FARGE est Directrice de recherche émérite au CNRS. Ex enseignante à l’EHESS. Elle es spécialiste des comportements populaires à Paris au XVIIIe siècle à partir des archives des commissaires de police de quartier. Historienne des femmes, puis du genre ; ex-directrice du groupe d'Histoire des femmes à l’EHESS.