Skip to main content

L'agenda

20
Nov.
2013

Arts et sociétés - Guerres et paix, séance 10

Séminaires

Présentation


Hervé Mazurel : "Des paroxysmes guerriers.
L’émotion philhellène face aux atrocités de la guerre gréco-turque
(1821-1830)"

Précipité culturel hybride, faisant se côtoyer néo-classicisme et romantisme, mêlant une haine viscérale des Turcs à une profonde fascination pour l’Orient, le philhellénisme fut avant tout un fait de sensibilité collective. Or, comprendre la large mobilisation des cœurs et des consciences pour la cause des Grecs dans tout l’Occident des années 1820 implique, non seulement de donner à l’imaginaire et aux affects une centralité qu’ils n’ont pas suffisamment dans les études existantes, mais d’éclairer le rôle essentiel joué par les atrocités turques – réelles ou fantasmées - dans la dynamique du mouvement. Et l’intéressant ici sera de confronter la manière dont peintres et écrivains se sont emparé des désastres de cette guerre pour entretenir constamment la souffrance à distance des opinions européennes à l’expérience du théâtre des opérations qui fut celle de Byron et tous les volontaires philhellènes, laquelle fut marquée par les seuils de violence inouïs déployés sous leurs yeux - la cruauté demeurant la chose la mieux partagée des belligérants.

Hervé Mazurel

Responsable(s)


Laurence Bertrand Dorléac

Participant(s)


Hervé Mazurel est historien des imaginaires et des sensibilités, spécialiste de l’Europe des guerres lointaines du XIXe siècle, il est maître de conférences à l’université de Bourgogne. Il vient de publier aux Belles Lettres Vertiges de la guerre. Byron, les phihellènes et le mirage grec et co-anime, avec Chritian Ingrao (IHTP) et Quentin Deluermoz (Paris XIII), un séminaire intitulé "Explorations du paroxysme. Traces, objets, regards XIXe-XXIe siècles" (IHTP/IHA).

Lien(s) et bibliographie


Retour Projet de recherche et séminaire doctoral / Arts et sociétés