Skip to main content

L'agenda

25
Sept.
2013

Arts et sociétés - Guerres et paix, séance 8

Séminaires

Présentation


Nathan Réra : "Rwanda, images du désastre. Du temps de l'information au temps de la mémoire"

Rwanda, 7 avril 1994 : suite à l’attentat contre le président Juvénal Habyarimana, les milices interahamwe et l’armée hutu sillonnent les rues pour massacrer les membres de la minorité tutsi et les opposants au régime. Un génocide est en marche. Les premières images du désastre, réalisées par les photographes et les cameramen occidentaux, font leur apparition dans les médias sans véritablement s’imposer. Quelques semaines plus tard, les images de l’exode de la population hutu, craignant les représailles du Front patriotique rwandais à dominante tutsi, puis celles de la catastrophe humanitaire dans les camps de réfugiés au Zaïre réécrivent l’histoire à grand renfort de stéréotypes et d’images misérabilistes. Après l’événement, photographes et cinéastes, animés d’un souci de témoignage, retournent sur les lieux de l’extermination pour en dresser la mémoire. Leurs images n’ont plus vocation à abreuver les médias : elles entendent saisir la topographie de ce « pays des mille collines » où les vestiges de l’horreur sont encore fraîchement inscrits dans le paysage. 

Responsable(s)


Laurence Bertrand Dorléac

Participant(s)


Docteur en Histoire de l’art, Nathan Réra a soutenu en décembre 2012 une thèse, dirigée par Pierre Wat et Sylvie Lindeperg, sur les représentations du génocide des Tutsi dans la photographie et le cinéma (à paraître aux Presses du réel, début 2014). Il est l’auteur de deux ouvrages aux éditions Rouge Profond : De Paris à Drancy ou les possibilités de l’Art après Auschwitz (2009) et Au jardin des délices. Entretiens avec Paul Verhoeven (2010). 

Lien(s) et bibliographie


Retour Projet de recherche et séminaire doctoral / Arts et sociétés