Skip to main content

L'agenda

16
Avr.
2014

Arts et sociétés - Guerres et paix, séance 15

Séminaires

Présentation


Lucia Piccioni : "Aéropeintres futuristes de la IIe guerre mondiale"

Le Manifeste de l’Aéropeinture (1929) glorifie l’aéronautique et annonce la politique conquérante de Mussolini (guerre d’Éthiopie et d’Espagne). Il marque ainsi le tournant mystique et universel du régime fasciste.
En 1942, au moment où les conflits mondiaux font rage, F. T. Marinetti annonce une « nouvelle esthétique guerrière ». Pendant ces années, les « aéropeintres futuristes de guerre » (Ambrosi, Benedetta, T. Crali, G. Dottori, E. Prampolini, Tato etc.) exposent des perspectives aériennes, des visions synthétiques de la terre et de la mer ainsi que des paysages cosmiques qui exaltent une certaine domination de l’espace. L’art et la guerre s’articulent autour d’une même quête de puissance.

Responsable(s)


Laurence Bertrand Dorléac

Participant(s)


Lucia Piccioni prépare une thèse d’histoire de l’art en cotutelle à l’École des hautes études en sciences sociales et à l’École normale supérieure de Pise, sous la direction d’Éric Michaud et de Mario Pezzella. Ses recherches portent sur l’étude des relations entre arts figuratifset «italianité» sous le régime fasciste en Italie. Après avoir été pendant quatre ans (2008-2012) chargée d’études et de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) de Paris, elle est actuellement chargée de cours à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Lien(s) et bibliographie


Retour Projet de recherche et séminaire doctoral / Arts et sociétés