Skip to main content

Histoire du Portugal



 

Histoire du Portugal

Références

Yves Léonard, Albert-Alain Bourdon, Histoire du Portugal, Chandeigne, Bibliothèque Lusitane, 296 p., 03/10/2019



Nouvelle édition entièrement revue

20 cartes couleurs – Chronologie

L’histoire du Portugal gagne à être connue, celle d’un pays parmi les plus anciens d’Europe. Le Portugal a marqué de son empreinte les Grandes Découvertes, initiateur de cette mondialisation avant l’heure dont le poète Camões fit en 1572 le récit épique dans ses Lusiades, à la gloire du « pays où la terre finit et la mer commence » qui avait donné « de nouveaux mondes au monde ».

Deux traits caractérisent l’histoire du Portugal : précocité des événements qui en forment la trame, et relative fixité. De tous les pays d’Europe, le Portugal a été le premier à réaliser son unité nationale et à fixer des limites territoriales qui n’ont guère changé depuis le milieu du xiiie siècle. Il fut encore le premier à se lancer sur les océans pour fonder des empires outremer. Enfin, en 1910, il fut l’un des premiers pays d’Europe à proclamer une République. Mais aussi fixité et conservation du passé, comme si les structures élaborées tôt ne pouvaient qu’évoluer lentement. Le Portugal a été le dernier pays d’Europe à s’engager dans le processus de décolonisation. Il est aussi une des dernières nations où se soit constituée une société moderne.

La quête de nouveaux horizons et de grandeur jalonne l’histoire d’un pays qui s’est toujours senti à l’étroit dans son rectangle européen, même s’il a fait le choix résolu d’adhérer à l’Union européenne, une fois la démocratie rétablie avec la Révolution des OEillets du 25 avril 1974, après la longue dictature salazariste de près d’un demi-siècle. Cette passion de l’universel, cette étonnante résilience des Portugais capables de brasser résignation et révolte, opiniâtreté et solidarité face à l’adversité parcourent une histoire dont cet ouvrage nous propose une approche synthétique, claire et facile d’accès, simple, sans être simpliste.

Auteur(s)

Yves Léonard

Voir