Skip to main content

Berthoin, Jean

Berthoin, Jean

en 1895, Jean Berthoin entame une brillante carrière dans l'administration dès 1919 : sous-préfet de Nérac, Marmande, Narbonne de 1922 à 1928, puis préfet du Tarn et Garonne en 1932, de la Marne en 1936; il est notamment directeur de la Sûreté nationale en 1934 lors des assassinats d'Alexandre de Yougoslavie et de Louis Barthou.
Secrétaire général du Ministère de l'Intérieur, il démissionne en 1940 avant d'entrer dans la Résistance. Il est membre du Comité Départemental de Libération de l'Isère en 1944.
Sa carrière politique prend alors tout son essor sous la IVe République : secrétaire d'Etat à l'Intérieur dans les cabinets Queuille (1950), rapporteur général au Budget au Sénat (1948-1954), il devient Minitre de l'Education nationale dans les cabinets de Mendès-France (1954), de Faure (1955) et de De Gaulle en 1958 - réforme des collèges uniques et la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans en 1959-.
Ministre de l'Intérieur dans le premier cabinet de la Ve République, celui de Michel Debré, il démissionne en mai 1959.
Jean Berthoin restera parlementaire européen (1952-1958 puis 1961-1974) et sénateur radical de l'Isère sans interruption de 1948 à 1974.
Il décède le 25 février 1979.

A few links

Archives départementales de l'Isère
Centre Jean Berthoin
rue A. Prudhomme
38000 GRENOBLE
Tél. 04 76 54 37 81
Fax. 04 76 44 51 35
Contact : sce.adi@cg38.fr

File(s) for download

Inventaire_BERTHOIN.pdf

Archives content

Les papiers de Jean Berthoin, donnés à la Fondation nationale des sciences politiques en 1975, ont été déposés aux Archives départementales de l'Isère en 1986.
Ces documents concernent la vie du département entre 1954 et 1974.
L'inventaire ci-dessous reproduit intégralement celui des Archives départementales de l'Isère (Archives privées : sous-série 84 J).

84 J 1-103 : relations avec les électeurs
Il s'agit de dossiers de correspondance, active et passive, de Jean Berthoin avec des personnes physiques ou morales de l'Isère. A l'exception de quelques dossiers de correspondance purement amicale, les documents échangés ont trait à des interventions du sénateur en faveur d'électeurs de l'Isère, soit connus de lui, soit recommandés à son attention par des élus locaux. L'intervention porte sur des questions classiques : recherches d'emploi, mutation de fonctionnaires, candidatures à des examens, obtention de téléphone, cas sociaux etc... Les dossiers sont classés par noms de correspondants, et en une série numérique continue, qui ignore malheureusement l'ordre alphabétique. Il y en a environ 16000.

84 J 104-134 : vie locale
Dossiers sur l'administration et la vie locale des communes de l'Isère, classés par noms de communes. Chacun d'eux comprend un nombre variable de sous-dossiers thématiques (par exemple adduction d'eau, électrification, élections municipales). Les documents qu'on y trouve sont soit des lettres échangées avec Jean Berthoin par les autorités locales, soit des coupures de presse.

84 J 135-148 : documentation administrative
Documentation générale réunie par Jean Berthoin sur différents aspects de la vie politique et administrative française, et leurs prolongements en Isère.

84 J 135-136 : Enseignement supérieur
84 J 137 : Grenoble
84 J 138 : Routes, P.T.T. ; Industrie et Commerce
84 J 139 : Agricultures et prêts
84 J 140 : Education, sports
84 J 141 : Ville nouvelle de l'Isle-d'Abeau
84 J 142 : Conseil régional et réforme hospitalière
84 J 143 : Travaux parlementaires, 1971-1972 ; Travaux du Sénat, 1973-1974 ; Communautés urbaines
84 J 144 : Travaux parlementaires, 1971-1972 ; Travaux du Sénat, 1964-1971 ; Communautés urbaines ;
84 J 145 : Code municipal ; Région ; Conseil général ; Métropole Lyon-Saint-Etienne-Grenoble
84 J 146 : Limites départementales
84 J 147 : J.O. de Grenoble, 1968 ; Légions d'honneur
84 J 148 : Agriculture ; Documentation administrative (extraits du J.O.) ; Economie et Finance ; Article 7 de la loi de finance de 1971 (article concernant l'impôt sur le revenu, prévu dans la loi de finance de 1971 pour 1972, mais non appliqué)

Chaque dossier se subdivise en sous-dossiers traitant d'une question précise. Ansi, le dossier "Grenoble" comprend un sous-dossier par secteur ministériel (Intérieur, Justice, Défense etc...) et quelques sous-dossiers thématiques (Conseil municipal etc...)

En conclusion, il faut souligner l'intérêt de ce fonds pour l'histoire de l'Isère dans les années 1950-1974. On y trouvera des éléments pour une histoire entre élus et citoyens, ainsi que pour le développement administratif, économique et social du département au cours de cette période.

Joël Poivre