Skip to main content

Calendar

28
Nov.
2019

Les mesures de la fonction publique

Journée d’étude

Overview


Parmi les nombreuses idées reçues sur le fonctionnement des États et de leurs administrations, le caractère forcément pléthorique du « nombre des fonctionnaires » occupe une place de choix dans le champ médiatique. En outre, et au-delà des discours les plus polémiques, la réduction ou la maîtrise du volume des fonctions publiques de nombreux pays a été érigée ardente nécessité, si ce n’est parfois en alpha et omega, des politiques de réformes des États, depuis au moins le milieu
du 20e siècle.
Dans le même temps, force est de constater que les mesures statistiques des volumes des fonctions publiques font l’objet de questionnements récurrents liés, au moins pour partie, à l’absence de définition consensuelle de ce qu’est un « fonctionnaire ».
À ce titre, le déséquilibre est frappant entre, d’un côté, la multiplication des arguments « comparatifs » dans les champs médiatiques et politiques ; et, de l’autre, leur faible investissement par les travaux d’histoire et de sciences sociales consacrés aux développements des fonctions publiques.

Cette journée d’études vise à questionner les « mesures de la fonction publique » dans différents contextes nationaux et internationaux. Il s’agira ainsi d’analyser les modalités de construction de catégories statistiques et administratives (qu’est-ce qu’un « fonctionnaire » ? un « haut-fonctionnaire » ? un « fonctionnaire européen » ?) et d’en saisir les usages politiques. Une telle démarche permettra ainsi d’étudier la faisabilité de quantifications comparatives et de faire quelques propositions en ce sens.

Manager(s)


Renseignements : emilien.ruiz@sciencespo.fr

Contributor(s)


  • OUVERTURE, Accueil du public, 09h45
    Marc LAZAR (Sciences Po, CHSP)- sous réserve -
    Mot de bienvenue
    Émilien RUIZ (Sciences Po, CHSP)  Introduction
     
  • MATINÉE 10h00-12h30
    Présidence Alain CHATRIOT (Sciences Po, CHSP)

    Quantifier les emplois atypiques dans la fonction publique. Exercice de statistique réflexive sur les marges de l’État, par Aurélie PEYRIN (Aix Marseille Université, LEST)

    Compter les hauts fonctionnaires pour les gouverner ? Une exploration des mesures de la haute fonction publique en France et en Grande-Bretagne, par Natacha GALLY (Université Panthéon-Assas, CERSA)

    Discussion
     

  • APRÈS-MIDI 14h00-17h30
    Présidence Émilie BILAND-CURINIER (Sciences Po, CSO)

    Limites et mesures de la fonction publique d’un État dédoublé. Les fonctionnaires marocains et tunisiens sous le protectorat (1881-1956), par Antoine PERRIER (Sciences Po, CHSP)

    Ce que l’objectivation numérique de la fonction publique européenne nous dit de la construction européenne, par Didier GEORGAKAKIS (Université Panthéon-Sorbonne, CESSP)

    Éléments pour une approche comparée du « nombre des fonctionnaires » à l’époque contemporaine (États-Unis, France & Grande Bretagne), par Émilien RUIZ (Sciences Po, CHSP)

    Discussion