Skip to main content

Research activity

Sébastien Laurent

Associated Researcher

Associate Professor of Contemporary History at the University of Bordeaux III and at Sciences Po

Sébastien Laurent's research is focused on public intelligence in the nineteenth and twentieth centuries,
from the perspective of political history. Together with Olivier Forcade and Philippe Hayez,
he heads a seminar on public intelligence and democratic societies. 

Selective bibliography

  • “About the Professionalisation in the Intelligence Community : the French Cryptologists (1870-1945)”, The new codebreakers. A Celebration of the 80th Birthday of David Kahn, University of Luxembourg-Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust, June 28th-29th, 2010.
  • « Réformer les services spéciaux : quelques réflexions à propos des services de renseignement, des crises et de l’État », Les hommes et femmes de l’État face aux crises. Europe et Amériques (fin XIXe-XXIe siècles), colloque organisé par le Centre d’études nord-américaines (UMR 8130-EHESS), 26 novembre 2009 (à paraître en 2011).

Comprehensive bibliography

Ouvrages :

  • Entre l'Etat et le marché. L'information et l'intelligence économique en France (XVIII-XXe siècle), Sébastien Laurent (dir.), Paris, Nouveau Monde éditions, 2010.
    Politiques de l’ombre. État, renseignement et surveillance en France, Paris, Fayard, 2009, 692 p.
  • Politiques du renseignement, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, « Espace public », 2009, 356 p.
  • Secrets d’État. Pouvoirs et renseignement dans le monde contemporain, Paris, Colin, 2005, 238 p. En collaboration avec Olivier Forcade.
  • Paul Delouvrier, un grand commis de l’État, Paris, Presses de Sciences-Po, 2005, 139 p.
  • Archives « secrètes », secrets d’archives ? Le travail de l’historien et de l’archiviste sur les archives sensibles, Paris, éditions du CNRS, 2003, 288 p.
  • Daniel Halévy. Du libéralisme au traditionalisme, Paris, Grasset, 2001, 595 p. Préface de Serge Berstein. Prix François Furet 2001.

 

Articles et communications:

  • “What’s Wrong with Intelligence in France? Some Historical Remarks on the Hidden Hand of the State”, Hundred Years of British Intelligence: From Empire to Cold War to Globalisation, University of Wales Conference Centre, 30 April-2 May 2009 (à paraître en 2010).
  •  “’Transparency is beautiful’. Law, Parliament and the French Intelligence Services under the late Fifth Republic”, Intelligence and Democracies in Conflict and Peace, International Intelligence History Association-Begin-Sadat Center for Strategic Studies, Tel Aviv, 18-20 October 2009.
  •  “The End of Innocence: the French Intelligence Services during World War II”, in Jan Ciechanowski (ed.), On the Secret Front. The Intelligence War during the World War II, 5-8 October 2009, Warsaw.
  • «Politisations et politiques du renseignement sous la Ve République», Politiques du renseignement, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, «Espace public», 2009, pp. 295-308.
  • «Les fichiers légaux et illégaux, outils de surveillance dans les Républiques», Regards sur l'actualité, n°349, mars 2009, pp. 5-13.
  • «Scrutiny and Accontability vs Secrecy : L'Etat secret, les "services" et les faux-semblants du contrôle parlementaire», Questions internationales, n°35, janvier-février 2009, pp. 37-42.
  • « La naissance du renseignement étatique en France au XIXe siècle, entre bureaucratie et politique », Revue d’histoire du XIXe siècle, n° 35, 2007/2, pp. 107-122.
  • « Un État aveugle ? Les organes de renseignement de la Ve République face à la « subversion » dans la société et dans l’État à la fin des années 1960 », communication au colloque « crises et conscience de crise dans les années 60 en Allemagne et en France », organisé par l’Institut für Zeitgeschichte München-Berlin, 10-12 mai 2007.
  • « Chaban à trois temps (1943-1944, 1957-1958, 1969-1972) : le renseignement dans la politique », Bernard Lachaise, Gilles Le Béguec et Jean-François Sirinelli (dir.), Jacques Chaban-Delmas en politique, Paris, PUF, 2007, pp. 163-177.
  • « Aux « services » des Républiques : esquisse d’une histoire politique des services de renseignements (XIXe-XXe siècles) », dans : Un professeur en République. Mélanges en l’honneur de Serge Berstein, Paris, Fayard, 2006, pp. 272-280.
  • « The French Military Secret Services and the Holocaust, 1940-1945 : Omission, Blindness or Failure ? », David Bankier (ed.), Secret Intelligence and the Holocaust, Jerusalem-New York, Enigma books-Yad Vashem, 2006, pp. 171-186.
  • « Les archives sensibles. Du droit et des pratiques », dans François Rouquet (dir.), L’exploitation scientifique des archives, Rennes, éditions Apogée, 2005, pp. 13-23.
  • « Aux origines de la « guerre des polices » : militaires et policiers du renseignement dans la République (1870-1914) », Revue historique, n° 636, 2005, pp. 767-791.
  • « Pour une autre histoire de l’État : le secret, l’information politique et le renseignement », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 83, juillet-septembre 2004, pp. 173-184.
  • « L’argent secret de l’État. Les fonds secrets ministériels dans la République (1848-1914) », dans Tanguy Wuillème [dir.], Autour des secrets, Paris, L’Harmattan, 2004, pp. 139-153.
  • « Faire l’histoire du renseignement », dans Sébastien Laurent [dir.], Archives « secrètes », secrets d’archives ? Le travail de l’historien et de l’archiviste sur les archives sensibles, Paris, éditions du CNRS, 2003, pp. 211-220.
  • « Les services secrets gaullistes à l’épreuve de la politique (1940-1947) », Politix. Revue des sciences sociales du politique, vol. 14, n° 54, 2001, pp. 139-153.
  • « The Free French Secret Services : Intelligence and the Politics of Republican Legitimacy », Intelligence and National Security, vol. 15, n° 4, Winter 2000, pp. 19-41.
  • « Le service secret de l’État (1870-1945). La part des militaires », dans : Marc-Olivier Baruch et Vincent Duclert [dir.], Serviteurs de l’État. Une histoire politique de l’administration française 1875-1945, Paris, La Découverte, 2000, pp. 279-295.
  • « Le renseignement et le contre-espionnage militaires face à l’Allemagne : étude du dispositif de renseignement français », dans : Stefan Mertens und Maurice Vaïssse [dir.], Frankreich und Deutschland im Krieg [November 1942– Herbst 1944]. Okkupation, Kollaboration, Résistance, Bouvier Verlag, Bonn, 2000, pp. 783-792.
  • « Le renseignement de 1860 à nos jours : état des sources militaires », Revue historique des armées, n° 4, décembre 2000, pp. 97-110.

Other activities

Sébastien Laurent is also the founder and manager of the research program "Open information, closed information" of the French National Research Agency (ANRAgence Nationale de la Recherche). (LINK to ioif website) www.ioif.fr

Other researchers on same topics

Renseignement
France, Histoire politique
Culture et Politique, Entre Deux-Guerres, Histoire de l'Europe, Intellectuels, Relations internationales
Histoire politique, Vème République, Vie politique française XXème siècle
Communisme, Exil/Emigration/Diasporas, Histoire de la Turquie, Histoire de l’Etat, Histoire des politiques et des institutions consacrées à la population et à la protection sociale, Histoire des relations internationales, Histoire et Sociologie des relations internationales, Nationalisme / fascisme / totalitarisme, Relations internationales
Elites scientifiques, Etat, Gauche, Histoire politique, Politique de recherche et d'innovation, Première Guerre mondiale, Troisième République