Skip to main content

L'activité scientifique

Frédérique Leichter-Flack

Frédérique Leichter-Flack

Chercheur permanent

Professeure des universités

Les travaux de Frédérique Leichter-Flack se situent au croisement de la littérature, de l’histoire et de la pensée politique (19è-20è siècles), ou portent sur les questions éthiques en littérature (littérature de fiction et littérature de témoignage).

Normalienne et agrégée de lettres modernes, elle est habilitée à diriger des recherches en littérature comparée depuis 2016. Comparatiste anciennement en poste à l’Université de Paris Nanterre, elle est également membre du comité d’éthique du CNRS.

Elle a notamment publié La Complication de l’Existence. Essai sur Kafka, Platonov et Céline, Classiques Garnier, 2010, Le Laboratoire des cas de conscience, éd. Alma, 2012 (prix Emile Perreau-Saussine 2013), et Qui vivra qui mourra. Quand on ne peut pas sauver tout le monde, éd. Albin Michel, 2015.

Elle rejoint Sciences Po pour compléter la palette interdisciplinaire des humanités politiques avec le renfort de la littérature, et poursuivra au Centre d’histoire des recherches sur l’histoire des sensibilités morales et la fabrique sociale et culturelle des dilemmes moraux, la mémoire des choix tragiques entre histoire et fiction, ou les enjeux de priorisation et de justice dans le champ des humanités médicales.