Skip to main content

L'activité scientifique

Silke Mende

Chercheur associé

Collaboratrice scientifique (wissenschaftliche Mitarbeiterin) à l’Institut für Zeitgeschichte München Berlin, Forschungsabteilung München.

Ses recherches portent sur l’histoire du XXe siècle et, plus particulièrement sur les dimensions historiques des enjeux contemporains. Elle a travaillé sur la formation des Verts en Allemagne de l’Ouest dans les années 1970 et 1980 et sur d’autres sujets de l’histoire des mouvements sociaux et de l’écologie politique. Un autre champ de recherche concerne l’histoire de la Francophonie du dernier tiers du XIXe siècle jusqu’à la période de la décolonisation. En faisant référence à différentes approches de l’histoire internationale, il s’agit d'articuler les dimensions nationales, européennes et globales de l’histoire française. Son projet actuel concerne l'histoire du parlementarisme européen, et plus précisément les relations entre parlementarisation et européanisation dans le dernier tiers du XXe siècle.

Bibliographie sélective

  • « Nicht rechts, nicht links, sondern vorn ». Eine Geschichte der Gründungsgrünen (Ordnungssysteme. Studien zur Ideengeschichte der Neuzeit, Bd. 33), München 2011.
  • Eine Partei nach dem Boom. Die Grünen als Spiegel und Motor ideengeschichtlicher Wandlungsprozesse seit den 1970er Jahren, dans: Morten Reithmayer/Thomas Schlemmer (dir.), Die Anfänge der Gegenwart. Umbrüche in Westeuropa nach dem Boom, München 2014, p.°23–36.
  • Von der « Anti-Parteien-Partei » zur « ökologischen Reformpartei ». Die Grünen und der Wandel des Politischen, dans: Archiv für Sozialgeschichte 52 (2012), p.°273–315.
  • La radicalité comme « remède à la maladie sénile » de la société industrielle°? La formation des Verts ouest-allemands entre sentiment de crise et remise en question des catégories idéologiques, dans: Michel Biard/Paul Pasteur/Pierre Serna (dir.), « Extrême »°? Identités partisanes et stigmatisation des gauches en Europe (XVIIIe–XXe siècle), Rennes 2012, p.°329–340.
  • De 1968 à 1983. Les Verts comme héritiers de la « Nouvelle Gauche »°?, dans: Allemagne d’aujourd’hui N° 202, octobre–décembre 2012, p.°23–32.
  • « Small is beautiful ». Le mouvement vert en Allemagne de l'Ouest entre mouvements sociaux et institutions officielles, dans: Jay Rowell/Anne-Marie Saint-Gille (dir.), La société civile organisée aux XIXè et XXè siècles: perspectives allemandes et françaises, Villeneuve d’Ascq 2010, p.°215–226.