Skip to main content

France

2. Séminaire spécialisé | Les Gauches et l'Etat en Europe au XXe siècle

2. Séminaire spécialisé | Les Gauches et l'Etat en Europe au XXe siècle


Ce séminaire est lié à un projet de recherche qui s’intéresse aux relations qui se sont progressivement tissées entre les gauches et l’Etat en France et dans l’espace européen (dans les limites de l’ancienne Europe occidentale) au XXème siècle. En effet, les gauches, social-démocrates, socialistes et communistes, sont, pour aller très vite, passées, à des rythmes différents selon les familles et les pays, d’une contestation radicale de l’Etat « bourgeois » à une volonté de contrôler l’Etat pour s’en servir comme d’un instrument de conquête du pouvoir ou comme levier pour les transformations sociales. Ce faisant, les gauches sont devenues des formations qui soutiennent résolument l’Etat au point qu’elles ont pu être critiquées par les « néolibéraux », à partir des années 70, comment étant des forces « conservatrices ». Les gauches, en outre, ont peu à peu, reçu le soutien de plus en plus net des personnels de l’Etat et du secteur public au sens large qui ont constitué leurs bases sociales les plus nombreuses et les plus fidèles. Les vives critiques portées contre la puissance étatique à partir des années 70 ont eu un fort impact sur les gauches européennes. Une partie d’entre elle les ont totalement rejetées, cependant qu’une autre sensibilité, majoritaire dans les partis socialistes et sociaux-démocrates (à l’exception de la France) les ont partiellement ou parfois assimilées et s’en sont inspiré pour leurs programmes et leurs politiques publiques. Cela a provoqué de fortes tensions et résistances au sein de ces gauches. La crise financière et économique qui s’est ouverte en 2008 a relancé les débats sur l’éventuel « retour en force de l’Etat » dans les différentes sociétés européennes et, plus encore, à gauche. L’Etat s’avère donc une instance déterminante pour les gauches au point que, dans certains pays, celles-ci ont développé une forme de mystique de l’Etat. Par forces de gauche, nous entendons non seulement les partis, mais aussi les syndicats, les associations voire des clubs et regroupements d’experts et d’intellectuels, ce qui supposera d’examiner les interactions existantes entre ces diverses instances. Le projet entend repérer les convergences et les divergences des gauches par rapport à l’Etat.
 

Reconstructions, 1918-1939. La France et la Grande-Bretagne dans l'Europe de l'entre-deux-guerres (séminaire de recherche)

Reconstructions, 1918-1939. La France et la Grande-Bretagne dans l'Europe de l'entre-deux-guerres (séminaire de recherche)


Ce séminaire fait partie d’un projet plus large de collaboration avec le Centre d’étude de la première guerre mondiale de l’Université de Birmingham, et a pour ambition de créer un réseau international de chercheurs de disciplines différentes travaillant sur l’entre-deux-guerres en France et en Grande-Bretagne. En s’appuyant sur les études récentes des démobilisations politiques et culturelles, il s’agit de comprendre l’historiographie des sorties de guerre à travers une approche renouvelée de la reconstruction en Europe.

Cette année, le séminaire sera organisé de manière un peu différente.

13
Oct.
2011

Le moment PRL (Parti Républicain de la Liberté), 1946-1951

Journée d’étude

Responsable(s)


Sylvie Guillaume, Gilles Le Béguec, Christine Manigand, Jean-Paul Thomas et Sabrina Tricaud.

Participant(s)



« Le moment PRL (Parti Républicain de la Libérté) 1946-1951 »

  • 9h15 - Accueil par le directeur du Centre d’histoire de Sciences Po, Jean-François Sirinelli
  • 9h30 - Introduction de Sylvie Guillaume (université Bordeaux III) : « Images et traces du PRL »

Matinée : 10h-12h30

« Le quatrième parti »

  • 10h00 - Jean Vavasseur-Desperriers (université de Lille III) : « La droite en miettes (hiver 1945-1946) »
  • 10h20 - Jean-Paul Thomas (Centre d’histoire de Sciences Po) : « Edmond Barrachin, mentor ondoyant du PRL »
  • 10h40 - Pause
  • 11h00 - Gilles Le Béguec (université Paris ouestNanterre – La Défense) : « La formule d’organisation : fantasmes et réalités »
  • 11h20 - Sabrina Tricaud (Centre d'histoire de Sciences Po) et Jérôme Pozzi (docteur en histoire de l’université Nancy II) : « Un parti de parlementaires ? »
  • 11h50 - Débats


Après-midi : 14h - 18h

« Comment être de droite sous la IVe République ? »

  • 14h00 - David Valence (Fondation Charles de Gaulle) : « L’ombre de Vichy »
  • 14h20 - Nicolas Roussellier  (Sciences Po) : « Rénover la République »
  • 14h40 - Jean Garrigues (université d’Orléans) et Frédéric Tristram (université Paris I) : « Le PRL, le monde des affaires et la vie économique »
  • 15h10 - Pause
  • 15h30 - Michele Marchi (université de Bologne) : « Le PRL et la question scolaire »
  • 15h50 - Christine Manigand (université de Poitiers) et Anne Dulphy (École Polytechnique) : « Le PRL et les questions de politique extérieure »
  • 16h20 - Frédéric Turpin (université de Savoie) : « Le PRL, l’Empire et sa défense »
  • 16h40 - Mathias Bernard (université de Clermont-Ferrand) : « La mort du PRL »
  • 17h00 - Débats
     
  • 17h20 - Conclusion de la journée d’études par Gilles Le Béguec

Présidents de séances : Sylvie Guillaume (université de Bordeaux III) et Bernard Lachaise (université Bordeaux III)

Lien(s) et bibliographie


Document(s) à télécharger

programmePRL.pdf

Rudelle

Odile Rudelle

Chercheur associé

Chercheur associé jusqu'en 2013

Bibliographie sélective

  • Association française de droit constitutionnel, Office universitaire d'études normandes, Odile Rudelle et Didier Maus (dir),Normandie constitutionnelle. Un berceau des droits civiques ?
    De la "Charte des Normands" (1315) au "traité constitutionnel" : du prétoire à l'urne, colloque de Cerisy, Paris, Economica, 2008.
  • "Aux origines de l'équivoque française: Etat administratif ou Etat constitutionnel", Revue Française de Science Politique, Avril 2002.

Bibliographie exhaustive

Cf. la bibliographie exhaustive (Cevipof, juillet 2013) ci-dessous (format pdf)
 
Ouvrages personnels
  • Odile Rudelle, Jules Ferry: La République des citoyens, 1996, (2 tomes).
  • Odile Rudelle,Le modèle républicain, (co-dir. Serge Berstein), 1992.
  • Odile Rudelle,De Gaulle pour mémoire, 1990.
  • Odile Rudelle, De Gaulle et la République, Paris, Plon, Espoir, 1988, 317 p.
  • Odile Rudelle, La République absolue, 1982, rééd.1986.

 

Contributions à des ouvrages collectifs
  • Odile Rudelle, "La gauche, les institutions et le gaullisme" in Jean-Jacques Becker et Gilles Candar (s.d.) Histoire des gauches en France, tome II, 2004.
  • Odile Rudelle, "La Constitution" in Vincent Duclert et Christophe Prochasson, Dictionnaire de la République, Flammarion, 2002.
  • Odile Rudelle, "Constitution et concitoyenneté" in Anne-Marie Le Pourhiet(s.d .) Constitution et Modernité, Civitas Europa, Presses Universitaires de Nancy, septembre 2002.
  • Odile Rudelle, "Les Constitutions, Michel Debré, Jules Ferry", in Vincent Duclert et Christophe Prochasson, Dictionnaire critique de la République, Flammarion, 2002.
  • Odile Rudelle, "La culture politique de Georges Pompidou", in Association Georges Pompidou, Georges Pompidou, politique, bibliothèque du Centre Pompidou, 2001.
  • Odile Rudelle, "Mémoire et oubli de la France constitutionnelle", in Mélanges Patrice Gélard, Economica, Aix-Marseille, 2000, pp. 127-131.
  • Odile Rudelle, "Le vote du statut de l'Algérie", in Serge Berstein, Pierre Milza, L'année 1947, Paris, Presses de Sciences Po, 2000.
  • Odile Rudelle, "Albert de Broglie et le Correspondant", in Lucien Jaume, dir., Coppet, creuset de l'esprit libéral, les idées politiques et constitutionnelles du groupe de Madame de Staël, Paris, Economica, PUAM, 2000, pp. 199-224.
  • Odile Rudelle, "René Coty; le Constitutionnalisme vaincu, fourvoyé et retrouvé" in François Roth (sd)Les Modérés d'Henri Wallon à René Coty, Nancy, 2000.
  • Odile Rudelle, "Le discours du Premier ministre", in Bruno Poucet, Le paradoxe de l'Etat éducateur, étude de la loi de décembre 1959, Université d'Amiens, IUFM, 2000.
  • Odile Rudelle, "La démocratie en France 1919-1989", in Hélène Frechet, La démocratie aux Etats-Unis et en Europe, Editions du Temps, 1999, pp. 101-139.
  • Odile Rudelle, "18 juin 1940-15 mai 1958: le processus historique", in Fondation Charles de Gaulle, L'avènement de la Ve République, Paris, Armand Colin, 1999, pp. 329-346.
  • Odile Rudelle, "Droits politiques des femmes: bilan de deux guerres mondiales", in Christine Fauré, Encyclopédie politique et historique des femmes, PUF 1997, pages 571-602.
  • Odile Rudelle, "Droits politiques des femmes: bilan de deux guerres mondiales", in Christine Fauré Encyclopédie politique et historique des femmes, P.U.F. 1996. 

 

Articles dans revues à comités de lectures
  • Odile Rudelle, "La Tradition républicaine, champ de bataille de la concitoyenneté", Pouvoirs, n°100, 2002
  • Odile Rudelle, "La Ve République et la Tradition républicaine : rupture ou continuité?" inCahiers français, janvier-février 2001, n° 300.
  • Odile Rudelle, "Mémoire et oubli de la France constitutionnelle", in Mélanges Patrice Gélard, Economica, Aix-Marseille, 2000, pp. 127-131.
  • Odile Rudelle, " La République aujourd'hui ", Revue française de science politique, 6 avril 1999.

 

Communications écrites dans des colloques avec actes, tables rondes séminaires
  • Odile Rudelle, "Le général de Gaulle et le retour aux sources du constitutionnalisme républicain" in Fondation Charles de Gaulle,De Gaulle et la Libération, Complexe, 2004 (réédition de Le rétablissement de la légalité républicaine Complexe, 1994).
  • Odile Rudelle, "La famille républicaine modérée: de Jules Ferry à Raymond Poincaré" in Ecole Française de Rome Les familles politiques en Europe occidentale au XIXème siècle, 1997, Palais Farnèse.
  • Odile Rudelle, "L'élection présidentielle de 1873 à 1914", in Didier Maus sd, La présidence d'Emile Loubet à nos jours, AFDC, Valence.
  • Odile Rudelle, "Le correspondant", in Fondation Charles de Gaulle, Charles de Gaulle, formation, jeunesse et guerre, 1890-1920, 1999.
  • Odile Rudelle, "Constitutionnaliser la Déclaration des droits de l'Homme?", in M.-O. Barch, Vincent Duclert, Justice et République, BIP 1999.

 

Article de presse
  • Odile Rudelle, "La République du Septennat",Le Monde, 26 juillet 2000.

Document(s) à télécharger

Bibliographie Odile Rudelle.pdf

Ruhlmann

Jean Ruhlmann

Chercheur associé

Enseigne l'histoire contemporaine à l'Université de Lille 3-Charles de Gaulle et à l'IEP de Paris ; membre du comité de rédaction de la Revue d'Histoire Moderne et Contemporaine.

/

Bibliographie sélective

  • Ni Bourgeois ni prolétaires. La défense des classes moyennes en France au XXe siècle, Paris, Seuil, 2001. [8°228.810]

Bibliographie exhaustive

Ouvrages personnels
  • Ni Bourgeois ni prolétaires. La défense des classes moyennes en France au XXe siècle, Paris, Seuil, 2001. [8°228.810]
  • Histoire de l'Europe au XXe siècle (tome 1), Bruxelles, Complexe, 1994.[940.5-HIS-EUR-01-1994 ]

 

Contributions à des ouvrages collectifs
  • "Les notions de " classes moyennes" et de "peuple" dans l'Europe du Nord-Ouest au cours de la première moitié du XXe siècle" in Philippe Guignet (dir.), Le Peuple des villes dans l'Europe du Nord-Ouest (fin du Moyen-Âge-1945), vol. 1, Villeneuve d'Asq, CRHENO, 2002.
  • "Comment défendre les classes moyennes?" in Jean Garrigues (dir.), Les Groupes de pression dans la vie politique contemporaine en France et aux Etats-Unis de 1820 à nos jours, Rennes, PUR, 2002.
  • "Identité professionnelle et indépendance dans les professions mobilisées dans la défense des classes moyennes sous le Front populaire" in Pierre Guillaume (dir.), La Professionnalisation des classes moyennes, Talence, éd. de la MSHA, 1996.

 

Articles dans des revues à comités de lecture
  • "L'escamotage de la notion de classes moyennes sous l'Occupation", Vingtième Siècle revue d'histoire, n° 37, janvier-mars 1993.
  • "Les classes moyennes, le Parti socialiste de France et le Plan: l'impossible ralliement", Matériaux pour l'histoire de notre temps, n° 17, oct.-déc. 1989.

 

Articles dans des revues sans comités de lecture
  • "La Fragile défense des classes moyennes françaises au cours du XXe siècle", Informations Sociales, n° 106, 2003.
  • "Représentations des classes moyennes françaises du Front populaire à la seconde guerre mondiale", Recherches contemporaines, n° 3, 1995-1996.

Kocher

Eric Kocher

Chercheur associé

Maître de conférences à l'Université de Poitiers depuis 1997.

Auteur d'un doctorat consacré à la carrière ministérielle de Jean-Marcel Jeanneney, Eric Kocher-Marboeuf s'intéresse à la République gaullienne ainsi qu'aux interactions politiques, économiques et sociales des mutations de la France du XXe siècle.

Bibliographie sélective

  • Le Patricien et le Général, Jean-Marcel Jeanneney et Charles de Gaulle 1958-1969, Paris, Comité d'Histoire économique et financière de la France, 2003 (2 tomes).

Bibliographie exhaustive

Contributions à des ouvrages collectifs
  • "Les luttes des métallurgistes nazairiens depuis la Libération à l'épreuve des impératifs économiques," in 124e Congrès des Sociétés savantes, Nantes, 1999, éd CTHS, Paris 2002.
  • "La politique industrielle et d'équipement sous le gouvernement Debré", in Michel Debré, chef de Gouvernement, Paris, Fondation nationale des sciences politiques/CHEVS, mars 2002.
  • "Le rétablissement de l'ordre lors des grèves de 1947" in L'année 1947 (dir. Serge Berstein et Pierre Milza), Paris, Presses de Sc Po, 2000.

 

Articles dans revus à comités de lecture
  • Conflictuosité et conflits sociaux, Table ronde sur "La conflictuosité en Histoire", cahier n°3 du Gerhico, MSHS Poitiers.

 

Communications avec actes de colloques publiés
  • La recherche perpétuelle de l'excellence au travail : le cas de la coopérative laitière d'Echiré, 127e congrès du CTHS, Nancy
  • Itinéraire et oeuvre du "père spirituel des laitiers des Charentes et du Poitou : Pierre Dornic, 127e congrès du CTHS, Nancy.
  • Decazeville, un pays du Sud qui ne veut pas mourir, autopsie d'un demi-siècle de conversion industrielle, 126e congrès du CTHS, Toulouse.

 

Actes de colloques
  • Pour une topographie des conflits sociaux nazairiens, colloque sur les Environnements portuaires, Comité français d'Histoire maritime-Université du Havre, Le Havre.
  • Paroles gaulliennes en Poitou-Charentes, portée politique du voyage présidentiel en 1963, journée d'étude sur "la prise de parole en politique", Cahiers du Gerhico, MSHS Poitiers (à paraître)

Alary

Eric Alary

Chercheur du centre

Chercheur associé jusqu'en septembre 2014

Bibliographie sélective

 

  • L'exode, un drame oublié, Paris, Perrin, 2010.
  • Les Français au quotidien, 1939-1949,Eric Alary avec la collaboration de Bénédicte Vergez-Chaignon et de Gilles Gauvin, Perrin, 2006, 850 pages (annexes, notes, sources et bibliographie, index, iconographies). Réédité dans la collection "Tempus", Perrin, 2009.

Bibliographie exhaustive

 

Ouvrages personnels

  • L’exode, un drame oublié, Paris, Perrin 2010
  • La ligne de démarcation, Paris, Perrin, 2003, 432 pages. Réédité dans la collection « Tempus », Perrin, 2009.
  • 1942, un procès sous l’Occupation au Palais-Bourbon,Paris, Editions de l’Assemblée nationale, 2000, 150 pages
  • L’Histoire de la Gendarmerie. De la Renaissance au troisième millénaire,Paris, Calmann-Lévy, 2000, 286 pages

Collaborations à des ouvrages collectifs

  • Les Français au quotidien, 1939-1949, Eric Alary avec la collaboration de Bénédicte Vergez-Chaignon et de Gilles Gauvin, Perrin 2006, 850 pages (annexes, notes, sources et bibliographie, index, inconographies). Réédité dans la collection « Tempus », Perrin, 2009
  • « Le Palais-Bourbon sous l’Occupation », Francia, 2003, tome XXIX-3.
  • « Les années noires du maintien de l’ordre : l’exemple de la gendarmerie nationale, entre omnipotence allemande et emprise de la milice », dans Stefan Martens et Maurice Vaïsse, Frankreich und Deutschland im Krieg (November 1942-Herbst 1944) : Okkupation, Kollaboration, Résistance, Bonn, Bouvier Verlag, 2000, 944 pages, p. 556-572.
  • « La ligne de démarcation, une ‘frontière’ économique ? » dans Olivier Dard, Jean-Claude Daumas et François Marcot, L’Occupation, l’Etat français et les entreprises, Paris ADHE, 2000, 487 pages, p.53-67.
  • (en collaboration avec Dominique Veillon) « Caluire : un objet d’histoire entre mythe et polémique », dans Jean-Pierre Azéma, Jean Moulin face à l’Histoire, Paris, Flammarion, 2000, 418 pages, p.184-194.
  • (en collaboration avec Dominique Veillon) « L’après-guerre des femmes françaises : 1947, un tournant ? » dans Serge Berstein, Pierre Milza (dir.), L’année 1947, Paris, Presses de la FNSP, 2000, 531 pages, p.487-511.

Articles dans revues à comités de lecture

  • ALARY, Éric, " Les Juifs et la ligne de démarcation (1940-1943), dans Survivre à la Shoah : exemples français, Paris, Les Belles Lettres, Les Cahiers de la Shoah, 2001, n°5, p. 13-49.
  • ALARY, Éric, "La ligne de démarcation, 1940-1944 : une frontière artificielle ", dans Guerres mondiales et Conflits contemporains, avril-juin 1998, n°190, p. 7-28. [12°037.654]