Skip to main content

Cinquième République

Poignant, Bernard

Poignant, Bernard

Fonds papier

Bernard Poignant est né le 19 septembre 1945 à Vannes (Morbihan). Il passe en 1970 l’agrégation d’histoire et devient professeur à l’École normale de Quimper en 1971 puis à l’Université de Bretagne occidentale. Il adhère au Parti socialiste (PS) en 1974 et s’engage dès 1975 au sein de la section socialiste de Quimper comme secrétaire.

18
Oct.
2013

Les militants socialistes et les autres ...

Sciences Po

Document(s) à télécharger

MILSOCPROG.pdf

Monod, Jérôme

Monod, Jérôme

Fonds papier

Contenu du fonds

MJ 1 à 3 : Rédaction d'ouvrages

 

MJ 4 à 5 : Mission au cabinet de Michel Debré, Premier ministre, 1959 - 1962 

 

MJ 6 à 7 : Délégation à la DATAR (Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régional

 

MJ 8 à 10 : Secrétariat général du Rassemblement Pour la République (RPR)

 

MJ 11 à 12 : Le club des 22 ; Le monde de l’entreprise

 

MJ 13 à 14 : L’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) 

 

(Partie réservée MJ 15 à 26)

MJ 15 à 26 : Conseiller de la République de Jacques Chirac, à partir de 2000 

 

MJ 27 à 28 : La Fondation pour l’innovation politique ; 2003- 2006 

 

MJ 29 à 31 : Discours, conférences et allocutions de Jérôme Monod ; 1981- 2012 

 

MJ 32 à 34 : Voyages ; 1975- 2008 

16
Nov.
2012

Georges Pompidou et la jeunesse

Colloques

Présentation


Georges Pompidou et la jeunesse

Responsable(s)


 Colloque dirigé par Sabrina Tricaud, Gilles Le Béguec et Jean-François Sirinelli

Association Georges Pompidou/INA/Centre d'histoire de Sciences Po

Document(s) à télécharger

programme_jeunesse.pdf

23
Oct.
2012

Présentation de l'ouvrage de Georges Pompidou " Lettres, notes et portraits (1928-1974) "

Rencontres

Présentation


Présentation de l'ouvrage de Georges Pompidou

" Lettres, notes et portraits (1928-1974) "(Editions Robert Laffont)

Lien(s) et bibliographie


Robert Laffont, octobre 2012Alain Pompidou , Eric Roussel, Alain Pompidou , Eric Roussel Lettres, notes et portraits : Georges Pompidou 1928-1974, Robert Laffont, octobre 2012

 

Présentation de l'éditeur

"Ces écrits, inédits, de Georges Pompidou témoignent de manière intime de la façon dont il a vécu sa carrière politique, et donc un morceau d’histoire de France. Rien de lui n’a été publié depuis trente ans.
Son itinéraire est singulier car il ne l’avait pas prévu. « Je suis tellement flemmard, dit-il, je serai un professeur moyen ou un secrétaire d’État moyen ». Ce que l’on découvre ici, c’est d’abord la construction d’une personnalité : une intelligence hors du commun, une capacité d’assimilation et une mémoire extraordinaires ; une affectation de peu travailler étant donné sa rapidité ; une passion pour la poésie, la littérature, les arts en général. Fou de musée, de théâtre et de cinéma, il est entouré d’amis, d’artistes et d’écrivains. Jeune, c’est un ardent socialiste. En 1944, professeur débutant, il rencontre le général de Gaulle : c’est un choc définitif pour lui, pour de Gaulle une découverte. Pompidou est ébloui mais cet intellectuel est lucide. Son admiration est immense et le ton est et sera libre ; il est le contraire d’un godillot. Ses notes montrent qu’il s’interroge sur l’intransigeance ou le mode d’action du Général. cet homme, entièrement dévoué, est néanmoins indépendant.
L’élaboration d’un destin : ces écrits - en dehors des événements connus - apportent une foule de faits, de détails, d’anecdotes et d’impressions qui permettent de mieux comprendre les relations entre le Président et son Premier ministre dans la conduite des affaires de l’État. On saisit parfaitement, par exemple, pourquoi, après mai 68, une sorte de fatalité les pousse à s’éloigner l’un de l’autre. En 1969, il devient chef de l’État. La fidélité à l’héritage politique demeure, la continuité est évidente. Mais le gaullisme prend sans doute une dimension plus humaine. Pompidou n’a ni le même passé ni le même caractère que son prédécesseur.
On voit clairement une personnalité complexe et secrète. Le contraste apparaît entre l’homme de culture sans la moindre exclusive et le grand politique, âpre au combat, n’admettant aucune compromission avec ce qu’il considère comme la vérité. Ce qui se dessine : un homme d’État et un homme tout court avec ses hésitations, ses doutes, ses blessures et ses souffrances.
Des écrits passionnants pour le grand public, indispensables à ceux qui aiment l’histoire, d’un homme dont Henry Kissinger, dans ses Mémoires, soulignait « l’étendue de sa culture, la force de son caractère, la vigueur de sa personnalité »."

22
Juin.
2011

Georges Pompidou et l'influence de la France dans le monde

Colloques

12
Mai.
2011

Pascal Cauchy sur France Culture au sujet des coulisses du 10 mai 1981

Dans les médias

24
Mai.
2011

La conquête

Projections débats

Lien(s) et bibliographie


Lien vers la bande-annonce  
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19208250&cfilm=183520.html


Histoire@Politique n° 12

Références

Directeur de publication : Jean-François Sirinelli
Rédactrice en chef : Sabine Jansen
Rédactrice en chef adjointe : Marie Scot
Secrétaires de rédaction : Véronique Odul
Responsable technique : Carole Gautier
Comité de rédaction : Claire Andrieu, Anne-Laure Anizan, Ludivine Bantigny, Christine Bard, Claire Blandin, Robert Boyce, Pascal Cauchy, Aude Chamouard, Patrick Clastres, Gabrielle Costa de Beauregard, Anne Dulphy, Gaël Eismann, Pierre Girard, Sébastien Laurent, Christine Manigand, Emmanuel Naquet, Philip Nord, Guillaume Piketty, Marie Scot, Jakob Vogel, Andreas Wirsching, Laurent Wirth.

Contact : revue.histoirepolitique@sciences-po.fr

1958-1962 : l'avènement d'un "pouvoir gaulliste" ?

Dossier coordonné par François Audigier et David Valence.

Auteur(s)

David Valence

Voir


15
Fév.
2011

Mourir à Charonne, pourquoi ? Projection-débat le mardi 15 février à 18h30 à la Mairie du 11e

Les axes

Projection-débat à la Marie du 11e arrondissement de Paris autour du film "Mourir à Charonne, pourquoi ?"
Mardi 15 février 2011 à 18h30 (Salle des fêtes, Marie du 11e)