Skip to main content

Les actualités

02
Oct.
2017

Génocides, crimes de masse et violences extrêmes

Colloques

Génocides, crimes de masse et violences extrêmes
Recherche, enseignement, engagements scientifiques

 

Paris, 2, 3 et 4 octobre 2017

Colloque international organisé par la Mission d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse,
avec le Centre national de la recherche scientifique, l’Ecole des hautes études en sciences sociales (PSL), le CESPRA, l’Institut historique allemand, le Rectorat de Paris Chancellerie des Universités, Sciences Po, l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Pré-inscription obligatoire (avant le mercredi 27 septembre) dans le cadre du plan Vigipirate : merci d’écrire à colloquegcmve.inscription@ehess.fr en précisant vos Nom, prénom et date(s) de participation au colloque.

Ce colloque international de Paris répond aux objectifs suivants : 1/ restituer le travail de la Mission ministérielle d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse* qui l’organise avec le soutien de partenaires institutionnels de premier plan, 2/ présenter les fondements scientifiques, épistémologiques et pédagogiques sur lesquels reposent les recommandations du Rapport de la Mission remis à l’autorité politique, 3/ fournir tant aux chercheurs qu’aux professeurs, aux éducateurs, aux médiateurs, aux documentalistes des mises au point, des propositions de travail et des pistes de progrès, 4/ associer les acteurs nationaux sur le sujet aux acteurs européens et internationaux, et lier les différents espace-temps de la connaissance et de sa transmission par la recherche et l’enseignement supérieur, par l’enseignement primaire et secondaire, par l’éducation et la médiation, par l’art et la création, par la documentation et les archives, 5/ démontrer l’interrelation entre les domaines scientifiques, philosophiques, juridiques, artistiques, éducatifs, muséographiques,.. relatifs à la connaissance des génocides, des crimes de masse et des violences extrêmes du passé et du présent, 6/ transmettre durant le temps du colloque, et sur la durée par la diffusion d’enregistrements vidéo, un ensemble d’analyses argumentées et informées sur des sujets clefs tant pour la formation de pointe que pour la réflexion des sociétés sur leur avenir, 7/ illustrer l’importance des rencontres où s’expriment l’engagement de la recherche et les mobilisations collectives dont elle peut se rendre capable.

Pour ce faire, les sessions des trois journées rassemblent des présentations synthétiques du travail des pôles spécialisés de recherche de la Mission et des conférences de leurs membres comme celles de personnalités qualifiées. S’y ajoutent des exposés retraçant des parcours scientifiques et des conférences abordant les enjeux globaux de l’étude des génocides, des crimes de masse et des violences extrêmes. Puisqu’il s’agit d’un colloque de restitution d’un ample travail collectif débattu, les temps de discussion seront limités. Mais chacune des séquences sera filmée afin d’être disponible pour la recherche, l’enseignement et la médiation, et le texte des principales conférences fera l’objet d’une publication dans le cadre d’un dossier de revue scientifique. Celui-ci complètera l’édition du rapport de la Mission.

*La Mission ministérielle d’étude en France sur la recherche et l’enseignement des génocides et des crimes de masse a été créée le 30 mai 2016 par la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et installée le 18 octobre. Ses travaux, d’une durée d’un an, font l’objet d’un Rapport remis à la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et au ministre de l’Education nationale. Elle a bénéficié du soutien de l’inspection générale de l’éducation nationale, de l’Ecole des hautes études en sciences sociales et des institutions partenaires de ce colloque de restitution.
 

Document(s) à télécharger

programme_genocides.pdf