Skip to main content

Les actualités

28
Oct.
2019

Appel à contributions pour un ouvrage collectif – « Marges impériales en dialogue »

Appels à candidature

Les 30 et 31 mai dernier, à l’Université de Pécs, en Hongrie, se tenait le colloque « Marges impériales en dialogue. Échanges, transferts, interactions et influences croisés entre les espaces post-coloniaux francophones et la périphérie soviétique européenne dans la seconde moitié du XXe siècle ». Organisé avec le soutien du l’Académie hongroise des sciences, du Labex EHNE, de l’Université de Nantes, de l’Université Babes-Bolyai de Cluj et de l’Université de Szeged, ce rendez-vous scientifique avait vocation à étudier les relations entre les démocraties populaires de l’Europe centrale orientale et balkanique et les États post-coloniaux francophones. L’intégralité de l’appel à communication est consultable à cette adresse :

http://labex-ehne.fr/2018/12/18/appel-a-communication-colloque-marges-imperiales-en-dialogue/

Malgré la richesse des communications proposées, il n’a pas été possible de brosser un panorama complet de la situation dont certains aspects sont restés dans l’ombre. Dans la perspective à venir de la publication aux éditions Codex (www.editions-codex.fr), il semble nécessaire aux organisateurs d’ouvrir ce volume collectif aux études des chercheurs en histoire coloniale, de la guerre froide, ou encore de l’Europe centrale, orientale et balkanique qui pourraient être intéressés à y contribuer.

Les textes proposés pourront avoir trait à la coopération diplomatique et militaire, policière et judiciaire, culturelle et universitaire, financière et économique ; que ces relations soient bi ou multilatérales. Elles traiteront essentiellement des anciennes colonies belges et françaises d’Afrique dans leurs relations avec l’Albanie, l’Allemagne de l’Est, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, la Pologne, la Tchécoslovaquie et la Yougoslavie. Néanmoins, celles qui porteraient sur les anciennes colonies de la Fédération indochinoise ou sur les républiques socialistes soviétiques d’Ukraine, de Biélorussie, de Moldavie, des États baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie), voire d’Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Turkménistan, Tadjikistan, y compris Afghanistan) seront également les bienvenues.

Pour toute information complémentaire : matthieu.boisdron@univ-nantes.fr