Skip to main content

Les actualités

10
Juil.
2020

Appel à communications : "Le 'crayon bleu' de la censure"

Appels à candidature

Appel à communications

Le « crayon bleu » de la censure : le contrôle, le contournement et la circulation
des informations dans les régimes non-démocratiques au XX siècle

Colloque international transdisciplinaire
Paris, France
2 octobre 2020

Eugène Lyons, journaliste américain accrédité à Moscou à la fin des années 1920, décrivait dans ses mémoires le travail d’un correspondant étranger en URSS, qui, de par son métier, était régulièrement confronté à la censure : outre les contraintes imposées, on y voit aussi les pratiques spécifiques de la lecture d’une presse sous le contrôle étatique comme source tout de même majeure d’information, la nécessité pour les correspondants de maîtriser les codes comportementaux et langagiers pour pouvoir exercer convenablement leur travail, les interactions et les sociabilités multiples entre les journalistes rivaux et les censeurs, le profil et les pratiques quotidiennes de ces derniers (Lyons 1938).

Loin de l’image d’un censeur à crayon bleu exerçant l’acte répressif du pouvoir d’État dans un vacuum social, cette description de Lyons invite à réinterroger la censure d’informations dans des pays non-démocratiques au XXe siècle dans un cadre plus large de l’histoire sociale, attentive aux acteurs, à leur pratiques, et aux circulations. Ainsi, la notion même de la censure doit être élargie à « un large spectre de pratiques qui sont présentes à tous les niveaux de la société et qui dirigent le discours et le comportement à travers tout un ensemble de mécanismes qui sont parfois subconscients » (Sherry 2015). Ce thème de la censure nous permet en outre de questionner la notion même d’un régime non-démocratique qui est traditionnellement définie par opposition à celle de la démocratie1 ainsi entrainant le modèle de l’opposition binaire. Des études récentes témoignent de la remise en question de cette distinction prétendument nette : telles notions que « la démocratie illibérale »2 ou « la démocrature »3 se voient apparaître à la fin du XXe siècle pour caractériser des régimes de nature hybride qui empruntent certaines caractéristiques de la démocratie libérale mais qui sont caractérisés par le pouvoir autoritaire, ce qui nous permet de les attribuer également aux régimes non-démocratiques. [Lire la suite]

Comité d’organisation :
Yuqing Qiu, Anna Shapovalova, Anna Sidorevich
Conseil scientifique : Olga Bronnikova (Université Grenoble Alpes), Sabine Dullin (CHSP, Sciences Po), Marc Lazar (CHSP, Sciences Po), Isabelle Thireau (EHESS, CNRS)

Attention deadline : le 10 juillet 2020

Document(s) à télécharger

Appel-a-communications-colloque.docx